De retour du E3

Je le sais… ça fait presque deux semaines que je suis revenue de Los Angeles, mais j’ai manqué de temps pour vous informer des articles que j’ai écrit lors de ce salon du jeux vidéo. Grâce à l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse, j’ai couvert le E3 pour MSN.ca et pour l’Agence Science-Presse.

C’était une expérience assez impressionnante, compte tenu que je ne suis pas une geek du jeu vidéo. Mais je dois avouer que je me suis trouvé des intérêts pour certains nouveaux jeux comme Zelda sur la Wii, que j’attends avec impatience maintenant.

Couvrir ce salon m’a rappelé lorsque j’ai couvert le AAAS (congrès scientifique à San Diego en février dernier). Il y avait des journalistes provenant des quatre coins de la planète, une salle de presse impressionnante et beaucoup de commanditaires qui désiraient se faire voir!

Ça été toute une expérience pour la petite madame en conception car mon bébé a dansé au rythme des musiques de jeux vidéos toute la semaine! 

Voici les liens vers les articles:

Dévoilement de jeux vidéo au E3 – MSN.ca Techno

L’extravagance du E3 – MSN.ca Techno

Les faits saillants du E3 – MSN.ca Techno

Quand le jeu devient sérieux – Agence Science-Presse

Publicités

Michael Jackson… Il y a un an

Il y a un an, ma vie journalistique basculait… A Los Angeles depuis quelques mois, je tentais de gagner ma vie comme journaliste independante…

A 14h30, heure du pacifique, j’ignorais a quel point la mort de Michael Jackson allait changer ma carriere… Un an plus tard, c’est avec beaucoup de nostalgie que je vis cette journee…

C’est qu’elle a drolement commence aussi… Hier soir, un chat errant s’est fait frappe dans la rue devant la maison et a elu notre entree de garage comme endroit pour expirer son dernier souffle. Ce matin, en regardant la poubelle qui attend de se faire ramasser par les eboueurs, j’ai un petit pincement au coeur… La fibre maternelle qui fait sa place j’imagine!

Ensuite, depuis mon leve ce matin, toutes les radios et les chaines de television diffusent des reportages et de la musique du Roi de la pop… On dit que la musique a des vertus pour rappeler des emotions… Les chansons de Michael Jackson ont cette influence sur moi… Je me rappelle conduire de ma banlieue vers Hollywood le 26 au matin pour etre aux premieres loges lorsque les fans affluents vers l’etoile sur Hollywood Boulevard… Entendre « I’ll be there » me pince encore la gorge….

J’entends encore les grondements des helicopteres et le bruit de la foule de plus en plus nombreuses autour de l’etoile…. Comme une sorte de reve nebuleux qu’on ressasse sans vraiment en comprendre le sens. Je ressens aussi la fatigue de dormir des heures coupees pour etre temoin a la radio et a la television, aux petites heures du matin…

Un vague souvenir d’une epopee qui a dure a peine 12 jours mais dont les emotions et la nostalgie resteront toujours gravees au fond du coeur d’une simple journaliste independante au coeur de la cohue mondiale creee par le deces d’une des plus grandes celebrites de la chanson.

MISE À JOUR: Ce billet a été écrit spontanément du bout de mes dix doigts, sans accent, sur mon iPhone. Pour ceux qui pourraient s’inquiéter de ma santé mentale, je vais très bien 😀

Une Québécoise à Los Angeles…

On parle de moi encore une fois!

Marie-Julie Gagnon, sur son blogue En Transit du portail MSN, rassemble des témoignages d’expatriés.

Elle m’a demandé de répondre à ses questions sur Los Angeles et donner de l’information sur les incontournables de la région.

Pour lire l’article sur En Transit.

Pour savoir qui est Marie-Julie Gagnon (vous devriez vraiment jeter un coup d’oeil à son blogue, du bonbon!)

Budget controversé

Le maire de la ville de Los Angeles propose à ses citoyens de faire son travail… ou en fait, d’essayer de le faire!

Sur le site internet du maire, on propose d’établir un budget équilibré selon les demandes de la ville. Vous croyez que vous pourriez faire mieux que nos policitiens, alors tentez de faire l’impossible… soit faire plaisir à tout le monde avec un budget qui répondrait à tous les besoins! C’est ce que le maire Antonio Villaraigosa propose.

Cependant, impossible de couper dans le budget réservé au corps policier, ni à celui pour les opérations du bureau du maire, et encore moins au salaire des élus…

Mais le reste, amusez-vous chers citoyens et tentez l’impossible!

Imaginez si le maire Tremblay proposait une telle activité… il aurait bien trop peur qu’un autre squelette ne sorte du placard!

Le comble de la stupidité californienne

Et le prix du comble de la stupidité californienne revient à : LES MÉDIAS!

Non mais faut vraiment avoir rien à faire pour couvrir en direct le « sauvetage » d’un Berger Allemand dans la rivière Los Angeles (pour ne pas dire les égoûts qui se jettent dans l’océan).

Ce vendredi, on a eu droit à de la maudite bonne tivi… Un chien était pris dans les rapides de ce canal qui se jette dans l’océan. Rapidement, on a dépêché polices, ambulances, pompiers et même les hélicoptères des médias pour tenter de sauver toutou. Et tous les médias se sont mis de la partie pour parler de cet événement. Les cotes d’écoute ont grimpé, tout le monde sur le bout du divan craignant le pire pour un chien…

Le chien trottinait dans sa flaque d’eau alors que des dizaines de pompiers tentaient fébrilement de le sortir de sa fâcheuse position. Finalement, un pompier a été descendu dans le canal par un hélicoptère. Il a mis un harnais au chien et tous deux se sont envolés loin des méchants rapides qui menaçaient d’emporter le chien dans des glissades d’eau (et de caca) vers l’océan… ET TOUT ÇA EN DIRECT À LA TÉLÉVISION. Le pompier a été déclaré un héros sur tous les réseaux de télévision.

Totalement ridicule. Après, les Californiens se demandent pourquoi l’état est en mauvaise situation financière. Euh les amis, c’est parce que vous sauvez des chiens (errants – parce que personne n’a réclamé le chien) avec des forces de secours utilisées EN CAS D’URGENCE seulement.

Et le comble de toute cette histoire, le pauvre pompier qui a sauvé le chien a dû être hospitalisé pour des blessures sévères aux bras. Le chien a eu peur quand l’hélicoptère s’est approchée, avec le vent et l’eau qu’elle engendrait. Le chien a mordu à plusieurs reprises le pompier. Et maintenant, on teste le chien pour savoir s’il n’aurait pas la rage! BRA-VO!

American media, you’re the best at the stupidest useless stories ever!

Beaucoup de bruit pour rien…

Je pensais vraiment qu’au Québec, on était les champions dans la couverture médiatique d’événements météorologiques… Je viens de réaliser que la Californie nous bat à plate couture!

Oui il pleut depuis lundi, parfois fort, menaçant certaines maisons près des montagnes chauves, brûlées l’été dernier. Des évacuations obligatoires sont encore en vigueur dans certains secteurs. Plusieurs endroits dans la grande région métropolitaine de Los Angeles ont été inondés. On a même eu droit à une tornade hier dans le sud de Los Angeles.

Mais tout ça a monté en épingle, grossis par le microscope des médias. Depuis quatre jours, chaque fois que j’ouvre la télévision ou que je regarde les journaux sur le web, on parle de cette série de tempêtes.

La troisième (sur quatre) et la plus forte de ces tempêtes vient de nous toucher. Un mur de pluie tombait continuellement pendant plus d’une heure. C’était comme regarder une chute tomber lorsqu’on est derrière. Je comprends que nous sommes dans un coin de pays où il ne pleut que 10 jours par année, mais vraiment c’est beaucoup trop de bruit pour rien.

Si cette tempête avait apporté, comme prévu, des glissements de terrain importants, emportant maisons et routes, ou si les pertes de courant se généralisaient dans la région de Los Angeles, là il faudrait en parler. Mais d’ici là, j’ai l’impression d’être en attente d’une catastrophe. Et les médias sont les premiers à vouloir nous tenir en alerte jusqu’à ce que le pire arrive, ou n’arrive pas.

Est-ce que les médias sont rendus à vouloir parler d’un événement avant qu’il n’arrive, question d’être les premiers à en parler au cas où ça arriverait pour vrai?

J’aurais aimé entendre parler que l’eau en Californie est une ressource tellement importante qu’il faut garder. Que la pluie qui tombe présentement est un cadeau du ciel pour permettre à la Californie d’arroser ses beaux aménagements paysagers et ses nombreux terrains de golf pendant l’été. Que ça remplira les réservoirs d’eau potable qui se vident à un rythme de plus en plus rapide.

En couvrant chaque petite tempête comme un événement majeur et catastrophique (en Californie comme au Québec), j’ai l’impression qu’on oublie l’histoire de Pierre et le loup… Si on crie au loup trop souvent, plus personne ne croira lorsque le loup viendra. Ainsi, si les médias continuent à couvrir les événements en grossissant les conséquences avant même qu’elles n’arrivent, les médias perdront chaque fois un peu de crédibilité. Lorsqu’il y aura une vrai catastrophe, les médias n’auront plus la crédibilité d’alerter la population et de les mettre en garde avant que le pire n’arrive.

Et après les journalistes se plaignent que leur réputation est aussi bonne que celle d’un vendeur de voitures usagées…

Une semaine mouillée

Janvier à Los Angeles, c’est le mois de la pluie… Et cette semaine, on attend trois systèmes dépressionnaires qui frapperont tour à tour la région de Los Angeles.

La terre est tellement sèche ici que ce genre de pluie peut avoir des conséquences importantes, surtout dans les régions où le feu a tout dévasté l’été dernier. Les résidents au pied des montagnes de San Gabriel sont prêts à évacuer en cas d’inondations soudaines et de glissements de terrain. D’ailleurs, j’ai déjà parlé de l’impact de la pluie sur les régions brûlées par le Station Fire.

En plus de la pluie et du vent, on s’attend à des possibilités de grêle et de mini-tornades selon les régions… Une semaine grise qui ressemble drôlement à une journée tristounette de novembre à Montréal. Disons que ce n’est pas la semaine idéale pour venir se prélasser sur les plages de la Californie 😀