Les freaks de lumière de Noël

Ils sont partout…

Mais Charles et moi, on a trouvé une talle de voisins gonflables à Moorpark, notre communauté d’accueil en Californie.

Dans ces quartiers bien nantis de la banlieue nord de Los Angeles, certains voisins jouent à la surenchère de décorations de Noël. Mais quand c’est trop, c’est troublant.

Je vous le jure, je ne voudrais pas être le voisin d’un de ces freaks de lumière de Noël. Malgré que ça peut être pratique, pendant un mois, tu n’as pas besoin d’ouvrir les lumières le soir, ton voisin t’éclaire!

Si vous pensez que la chère famille Griswold dans le film Le Sapin a des boules (version française de National Lampoon’s Christmas Vacation – un des films ridicules les plus drôles jamais visionné) exagère dans ses décorations, regardez-bien ce qui suit!

La tempête est passée

Le plus gros de la tempête est passée… Il pleut encore ce matin mais on attend du soleil pour demain.

Au total, ici à Moorpark, on a reçu environ trois pouces de pluie en moins de 24 heures. C’est beaucoup d’eau ça! D’ailleurs, il y a eu des accumulations à certains endroits. Mais le pire semble évité pour le moment. Les glissements de terrain anticipés ne se sont pas concrétisés cette nuit. Mais l’inquiétude n’est pas terminée. Tant que la terre sera mouillée, il y aura certains risques.

Depuis hier, le sud de la Californie a reçu plus du double des précipitations qu’elle reçoit en moyenne dans la saison d’hiver. Plusieurs agriculteurs seront très contents puisque les réservoirs seront remplis à pleine capacité.

Je dois avouer que je suis restée à la maison hier… Il pleuvait parfois tellement fort qu’on voyait un mur de pluie. J’ai attendu l’acalmie pour aller chercher la poster et jeter les poubelles!

Les rues sont maintenant propres et l’air frais. Malgré tout, cette pluie a vraiment fait du bien je crois.

Pour vous donner une idée de la quantité de pluie dans les dernières 24 heures… Le drain du stationnement devant l’appartement a bouché…

Les feux toujours actifs

Il fait si chaud, j’ai peine à rester à l’extérieur. Vous direz que je ne fais pas pitié parce que l’air frais a déjà envahi le Québec mais quand le vent apporte l’air du désert et les températures atteignent 40 degrés Celsius et quand l’humidité est à peine perceptible, vous aussi vous diriez qu’il fait chaud.

D’ailleurs, laissez-moi vous expliquer ces fameux vents, les vents de Santa Ana. Ces vents prennent leur énergie dans le désert de Mojave au nord est de Los Angeles et descend vers le sud ouest, vers la côte. Lorsque ces vents arrivent dans les montagnes qui sillonnent la région de Los Angeles, ils se glissent dans les vallées et deviennent plus vigoureux puisqu’ils sont comprimés dans des couloirs. Ainsi, les bourrasques peuvent atteindre 90 km à l’heure. Et lorsqu’on sait que si on souffle sur un feu, ça l’attise et bien imaginez ce que peut faire ces vents sur un feu de broussailles. Ça fait un feu incontrôlable, ce qui est arrivé ici à Moorpark.

Le feu Guiberson semble moins menaçant ce matin. Il est maîtrisé à 75 % mais il brûle toujours dans les montagnes où se cache des ranchs et des plantations de citrons et d’avocats. Plus de 2600 pompiers travaillent à maîtriser ce feu, et 9 ont été blessés à cause de la chaleur. Je les vois en costume d’amiante à 40 degrés alors que j’ai de la misère à rester dehors pendant plus d’une heure… Ça doit être insupportable comme chaleur. Encore aujourd’hui, les hélicoptères rasent le ciel  de Moorpark pour s’approvisionner en eau dans le réservoir tout près de l’appartement.

Le feu a brûlé 70 km carrés jusqu’à maintenant, c’est 10 km carrés de plus que la superficie du parc du Mont-Orford…

La qualité de l’air est évidemment affectée malgré que les vents poussent la fumée vers la côte. Les couchers de soleil sont magnifiques puisque masqués par la fumée. Le filtre de la fumée fait ressortir les couleurs orangées…

On voit le feu de l'appartement…

Ce matin à 5h30 les flammes sont si intenses qu’on les voit de l’appartement (désolé mais les photos sont difficiles à prendre). Jusqu’à maintenant, en moins de 24 heures, le feu a brûlé 34 km carrés, environ deux fois et demi le parc du Mont-Royal… 400 maisons ont été évacuées et 1000 autres sont toujours menacées. Le feu est littéralement aux portes de ma petite communauté d’accueil, Moorpark. Par contre, notre complexe ne sera pas menacé puisque le brasier est de l’autre côté de la ville… il faudrait que la moitié de la ville brûle avant de brûler notre complexe.

Tous les éléments sont présents pour créer un feu incontrôlable: le vent chaud, sec et très puissant provenant du désert, ce qu’on appelle les vents de Santa Ana, les températures atteignant les 40 degrés Celsius et une humidité presque inexistante. Pour l’instant le feu qu’on a baptisé Guiberson Fire est maîtrisé à 10 % et continue de se diriger vers les collines de Moorpark, en directement de l’autoroute 118, l’artère principale de la vallée pour rejoindre Los Angeles. Le campus du Collège de Moorpark est fermé aujourd’hui. Le gouverneur Schwarzenegger a déclaré l’état d’urgence dans la région hier pour débloquer rapidement des fonds puisque le feu menace beaucoup de maisons.

Jusqu’à maintenant 600 pompiers tentent de maîtriser cette bête qui s’emballe dans les montagnes entre Fillmore et Moorpark, des collines majoritairement agricoles (avocats, olives et citrons). Beaucoup de ranchs se situent dans les collines aussi. D’ailleurs, on a mis sur pied un centre de crise pour accueillir les chevaux de la région. On croit que ce feu a été allumé par la combustion instantanée de foin souillé par des excréments d’animaux. C’est une situation qui arrive souvent dans la région avec des températures très chaudes et sèches.

Ce sera une situation à suivre dans les prochains jours… principalement pour s’assurer que nous ne devrons pas être évacués. Et on attend des températures au-dessus de 40 degrés aujourd’hui… ça ne risque pas d’aider à maîtriser les flammes.

Les feux en chemin vers l'épicerie…

J’allais juste chercher un poulet à l’épicerie au coin de la rue… mais le paysage a changé depuis ce matin, troublant…

Le panache de fumée s'étend vers notre complexe d'appartement
Le panache de fumée s'étend vers notre complexe d'appartement
Au coin de Moorpark Avenue (ma rue) et Los Angeles Avenue (rue vers l'autoroute), la fumée souffle vers le nord ouest, vers Moorpark.
Au coin de Moorpark Avenue (ma rue) et Los Angeles Avenue (rue vers l'autoroute), la fumée souffle vers le nord ouest, vers Moorpark.
Le sheriff du comté de Ventura vient d'installer un poste de commandement à Moorpark. Un camion se dirigeait vers ce poste de commandement.
Le sheriff du comté de Ventura vient d'installer un poste de commandement à Moorpark. Un camion se dirigeait vers ce poste de commandement.
Sur Los Angeles Avenue, la fumée est impressionnante. Je m'inquiète principalement pour la qualité de l'air... ça risque de devenir irrespirable dans les prochains jours. Je l'ai vu lors du Station fire il y a quelques semaines...
Sur Los Angeles Avenue, la fumée est impressionnante. Je m'inquiète principalement pour la qualité de l'air... ça risque de devenir irrespirable dans les prochains jours. Je l'ai vu lors du Station fire il y a quelques semaines...
L'épicerie du coin, Ralph's et la fumée du feu Guiberson.
L'épicerie du coin, Ralph's et la fumée du feu Guiberson.

Feu incontrôlable à Moorpark

Selon le service des incendies du comté de Ventura, où se trouve Moorpark, ma ville d’accueil en Californie, voici les dernières informations sur le feu qui brûle entre Fillmore et Moorpark…

Information sur un incident majeur: Un feu de forêt fait rage au sud de Fillmore en direction de Moorpark. Le feu a été reporté à 10h33 ce matin, 22 septembre. Les évacuations ceinturent les routes Balcom Canyon jusqu’à Stockton, jusqu’à Broadway. Happy Camp jusqu’à la route 126. Bardsdale à Sespe, jusqu’à Riverside. La route 23 est fermée entre Moorpark et Fillmore. Plus de 200 pompiers combattent présentement ce feu de broussailles. Le feu a déjà brûlé plus de 6 km carrés et se propage toujours. D’autres pompiers, hélicoptères et autres ressources ont été demandés en renfort.

Selon les dernières informations, mais toujours sous enquête, le feu aurait été déclenché par la combustion instantanée, par la chaleur, de paille souillée par les animaux. Cette paille est empilée et utilisée pour fertiliser les champs dans la région. Il fait tellement chaud à cause de ces fameux vents du désert (Santa Ana winds) que le feu se propage très rapidement. À 16h, le feu a brûlé 24 km carrés… en quatre heures, le feu a brûlé 18 km carrés. Ça donne une idée de l’ampleur des vents qui rendent impossibles la maîtrise de ce feu.

Voici la carte des évacuations (source du LA Times) avec un ajout, ma maison en mauve au bas de la carte!

Les montagnes près de Moorpark brûlent!

Ce matin, 22 septembre, vers 11h, un feu de forêt s’est déclenché entre Moorpark et Fillmore. Ce feu menace des maisons de luxe juchées dans les montagnes, de même qu’un terrain de golf et des champs de pétrole.

Ces collines tout près de notre appartement regorgent aussi de plantations de fruits comme les avocats et les oranges…

De notre complexe, le panache de fumée est déjà impressionnant… Ce qui risque de détériorer la qualité de l’air. Le vent est fort aujourd’hui et on annonce des températures au-dessus de 40 degrés aujourd’hui et pour les prochains jours… Tout est tellement sec, c’est même inconfortable comme température. Ce feu risque de brûler pour plusieurs jours car ces conditions jouent contre les pompiers.

Je tiens toutefois à rassurer mes proches… le feu ne menace pas notre complexe. La seule menace pour le moment c’est la qualité de l’air. Mais comme le vent souffle vers l’ouest, ça ne sent pas encore le brûlé sur mon balcon!

Sur la carte, la flèche A montre où se trouve notre appartement. Le feu ravage les montagnes près des terrains de golf bordant la route 23, une magnifique route sinueuse à travers les montagnes. D’ailleurs, j’ai pris cette route hier… En route vers un fournisseur, Charles vient de m’informer que la route 23 est fermée à partir de Moorpark.

Déjà plus de 100 pompiers sont sur les lieux pour combattre ce feu avec des vents de plus de 85 km/heure et une température de plus de 40 degrés aujourd’hui. Les autorités affirment que le feu se propage rapidement. Déjà plusieurs dizaines de maisons sont sous ordre d’évacuation.

Le mystère des hélicoptères résolu

Samedi soir, Charles venait de partir pour un voyage d’une semaine à Boston et Montréal. Sur Meetup.com, j’ai trouvé un groupe de femmes de la région qui allait manger. Une belle occasion de rencontrer des gens plutôt que de rester à la maison…

Un de ces femmes habite dans le complexe face au mien. Elle racontait une histoire étonnante de quelques hommes qui se sont introduit par infraction dans un appartement du complexe, pour voler de la drogue… bref une histoire digne de l’émission Cops!

Cette semaine, à deux reprises, des hélicoptères ont survolées le ciel de Moorpark, si bas qu’elles faisaient de l’ombre dans le stationnement. C’était inquiétant mais j’ignorais ce qui se passait… Ces hélicoptères ainsi que des chiens policiers sur le terrain cherchaient ces hommes qui avaient tenu un otage à la pointe d’une arme à feu.

Même si ce n’est pas très rassurant… le mystère des hélicoptères est résolu!

Mais il ne faut pas s’inquiéter pour nous. Moorpark est l’une des villes les plus safes des États-Unis avec les meilleures écoles du pays 😉