Une semaine mouillée

Janvier à Los Angeles, c’est le mois de la pluie… Et cette semaine, on attend trois systèmes dépressionnaires qui frapperont tour à tour la région de Los Angeles.

La terre est tellement sèche ici que ce genre de pluie peut avoir des conséquences importantes, surtout dans les régions où le feu a tout dévasté l’été dernier. Les résidents au pied des montagnes de San Gabriel sont prêts à évacuer en cas d’inondations soudaines et de glissements de terrain. D’ailleurs, j’ai déjà parlé de l’impact de la pluie sur les régions brûlées par le Station Fire.

En plus de la pluie et du vent, on s’attend à des possibilités de grêle et de mini-tornades selon les régions… Une semaine grise qui ressemble drôlement à une journée tristounette de novembre à Montréal. Disons que ce n’est pas la semaine idéale pour venir se prélasser sur les plages de la Californie 😀

Quand il pleut à Los Angeles…

… Il y a beaucoup d’accidents. Je sais pas trop c’est quoi le problème des Angelinos mais ils ne semblent pas trop comprendre le principe de conduire sous la pluie.

Pour la première fois cette année, la pluie d’hiver est arrivée. Froide et drue, elle s’est abattue sur L.A. pendant la nuit. Fallait s’y attendre, il faisait 10 degrés hier, température froide pour le sud de la Californie. Ainsi, on se croirait une journée de novembre à Montréal.

Vite le polar, le parapluie et le foulard!

Je devais conduire Charles à l’aéroport ce matin, il s’en va en Arizona et au Texas cette semaine. Le trafic était horrible… les accidents étaient nombreux, deux au moins deux que j’ai vu qui étaient graves, avec blessés et on a dû fermer l’autoroute le temps de déplacer les voitures.

Et quand on ferme une autoroute à Los Angeles, c’est le chaos partout ailleurs.

J’ai quand même pu revenir saine et sauf à Moorpark. Ce qui m’inquiétait le plus, c’était les autres, les Angelinos, ceux qui ne savent pas conduire sous pluie et qui ont des gros chars… Parce que c’est ça le drame des accidents à Los Angeles: quand un gros embouti un petit… le petit devient de la bouillie et le conducteur aussi. Triste mais c’est comme tout le reste, les plus gros (lire riches) survivent alors que les plus petits (pauvres) crèvent dans des accidents causés par les gros.

Vous direz sans doute que c’est la loi de la jungle… mais au départ, faudrait que les gros apprennent à conduire…

UPDATE à 11h44 heure de Los Angeles: Les autorités du comté de Los Angeles pensent devoir débuter les évacuations des quartiers près des zones brûlées par le Station Fire en septembre. Alors que la pluie tombe et tombera encore pour ce soir (et que deux autres « tempêtes » sont prévues d’ici la fin de la semaine, les quartiers près des montagnes de la National Angeles Forest sont à risque de glissement de terrain.

Selon le service des incendies du comté de Los Angeles, il pourrait y avoir des évacuations obligatoires dans les prochaines heures. Des rencontres auront lieu ce soir pour préparer les résidents à quitter les maisons évacuées.

Pendant ce temps, la neige tombe sur les montagnes de la région de Los Angeles. La pluie se transforme en neige à une hauteur de 450 mètres… Ce qui est très inquiétant pour les nombreuses routes qui traversent les montagnes. Il fera très froid dans les prochaines heures selon le Service National de la Météo à Oxnard. On pourrait même avoir du gel au sol dans la grande région métropolitaine de Los Angeles… une catastrophe pour les agriculteurs de la région.

Selon la police des autoroutes, il y a eu 132 accidents sur les routes de la région de Los Angeles entre 5 heures et 8 heures ce matin.

Des feux pour Thanksgiving?

Les vents du désert soufflent aujourd’hui sur le sud de la Californie. À quelques jours d’une des plus grosses fêtes de l’année aux États-Unis, le niveau d’alerte pour les feux de forêts grimpe.

On prévoit des températures chaudes et sèches avec des vents forts pour les prochains jours, des éléments instigateurs de feux de broussailles ici en Californie. Les températures au-dessus des normales, entre 25 et 30 degrés Celcius, contribuent à  l’inquiétude des feux pendant la fin de semaine de Thanksgiving.

Le National Weather Service a émis un avertissement de vents violents, avec des rafales de près de 90 km/h, pour la grande région métropolitaine de Los Angeles, incluant le centre-ville de Los Angeles, les collines d’Hollywood, les montagnes de San Gabriel (dont le Mont Wilson), les montagnes de Santa Monica (derrière Malibu) et les vallées de San Fernando et de Santa Clarita. Toutes ces régions ont vécu des moments critiques de feux de broussailles dans les dernières années.

Ce matin, à Moorpark, le vent chaud du désert souffle… Tous les éléments sont réunis pour allumer ces feux. La vigilance des randonneurs et des campeurs doit être renforcée alors que nombreux se retrouveront dans les montagnes pour profiter des quatre jours de congés de Thanksgiving…

Ce que je trouve bizarre c’est que les médias ne font pas plus de prévention concernant ces alertes. Une seule cigarette jetée par le fenêtre d’une voiture peut allumer un feu de l’envergure de celui du Station Fire, en septembre dernier. Dommage que les médias parlent du problème lorsque le feu ravage les broussailles plutôt que de lancer un avis de vigilance lorsqu’il est encore temps. Mais ça fait de la bien meilleure télé avec les flammes qui lèchent les maisons…

Les feux toujours actifs

Il fait si chaud, j’ai peine à rester à l’extérieur. Vous direz que je ne fais pas pitié parce que l’air frais a déjà envahi le Québec mais quand le vent apporte l’air du désert et les températures atteignent 40 degrés Celsius et quand l’humidité est à peine perceptible, vous aussi vous diriez qu’il fait chaud.

D’ailleurs, laissez-moi vous expliquer ces fameux vents, les vents de Santa Ana. Ces vents prennent leur énergie dans le désert de Mojave au nord est de Los Angeles et descend vers le sud ouest, vers la côte. Lorsque ces vents arrivent dans les montagnes qui sillonnent la région de Los Angeles, ils se glissent dans les vallées et deviennent plus vigoureux puisqu’ils sont comprimés dans des couloirs. Ainsi, les bourrasques peuvent atteindre 90 km à l’heure. Et lorsqu’on sait que si on souffle sur un feu, ça l’attise et bien imaginez ce que peut faire ces vents sur un feu de broussailles. Ça fait un feu incontrôlable, ce qui est arrivé ici à Moorpark.

Le feu Guiberson semble moins menaçant ce matin. Il est maîtrisé à 75 % mais il brûle toujours dans les montagnes où se cache des ranchs et des plantations de citrons et d’avocats. Plus de 2600 pompiers travaillent à maîtriser ce feu, et 9 ont été blessés à cause de la chaleur. Je les vois en costume d’amiante à 40 degrés alors que j’ai de la misère à rester dehors pendant plus d’une heure… Ça doit être insupportable comme chaleur. Encore aujourd’hui, les hélicoptères rasent le ciel  de Moorpark pour s’approvisionner en eau dans le réservoir tout près de l’appartement.

Le feu a brûlé 70 km carrés jusqu’à maintenant, c’est 10 km carrés de plus que la superficie du parc du Mont-Orford…

La qualité de l’air est évidemment affectée malgré que les vents poussent la fumée vers la côte. Les couchers de soleil sont magnifiques puisque masqués par la fumée. Le filtre de la fumée fait ressortir les couleurs orangées…

On voit le feu de l'appartement…

Ce matin à 5h30 les flammes sont si intenses qu’on les voit de l’appartement (désolé mais les photos sont difficiles à prendre). Jusqu’à maintenant, en moins de 24 heures, le feu a brûlé 34 km carrés, environ deux fois et demi le parc du Mont-Royal… 400 maisons ont été évacuées et 1000 autres sont toujours menacées. Le feu est littéralement aux portes de ma petite communauté d’accueil, Moorpark. Par contre, notre complexe ne sera pas menacé puisque le brasier est de l’autre côté de la ville… il faudrait que la moitié de la ville brûle avant de brûler notre complexe.

Tous les éléments sont présents pour créer un feu incontrôlable: le vent chaud, sec et très puissant provenant du désert, ce qu’on appelle les vents de Santa Ana, les températures atteignant les 40 degrés Celsius et une humidité presque inexistante. Pour l’instant le feu qu’on a baptisé Guiberson Fire est maîtrisé à 10 % et continue de se diriger vers les collines de Moorpark, en directement de l’autoroute 118, l’artère principale de la vallée pour rejoindre Los Angeles. Le campus du Collège de Moorpark est fermé aujourd’hui. Le gouverneur Schwarzenegger a déclaré l’état d’urgence dans la région hier pour débloquer rapidement des fonds puisque le feu menace beaucoup de maisons.

Jusqu’à maintenant 600 pompiers tentent de maîtriser cette bête qui s’emballe dans les montagnes entre Fillmore et Moorpark, des collines majoritairement agricoles (avocats, olives et citrons). Beaucoup de ranchs se situent dans les collines aussi. D’ailleurs, on a mis sur pied un centre de crise pour accueillir les chevaux de la région. On croit que ce feu a été allumé par la combustion instantanée de foin souillé par des excréments d’animaux. C’est une situation qui arrive souvent dans la région avec des températures très chaudes et sèches.

Ce sera une situation à suivre dans les prochains jours… principalement pour s’assurer que nous ne devrons pas être évacués. Et on attend des températures au-dessus de 40 degrés aujourd’hui… ça ne risque pas d’aider à maîtriser les flammes.

Feu incontrôlable à Moorpark

Selon le service des incendies du comté de Ventura, où se trouve Moorpark, ma ville d’accueil en Californie, voici les dernières informations sur le feu qui brûle entre Fillmore et Moorpark…

Information sur un incident majeur: Un feu de forêt fait rage au sud de Fillmore en direction de Moorpark. Le feu a été reporté à 10h33 ce matin, 22 septembre. Les évacuations ceinturent les routes Balcom Canyon jusqu’à Stockton, jusqu’à Broadway. Happy Camp jusqu’à la route 126. Bardsdale à Sespe, jusqu’à Riverside. La route 23 est fermée entre Moorpark et Fillmore. Plus de 200 pompiers combattent présentement ce feu de broussailles. Le feu a déjà brûlé plus de 6 km carrés et se propage toujours. D’autres pompiers, hélicoptères et autres ressources ont été demandés en renfort.

Selon les dernières informations, mais toujours sous enquête, le feu aurait été déclenché par la combustion instantanée, par la chaleur, de paille souillée par les animaux. Cette paille est empilée et utilisée pour fertiliser les champs dans la région. Il fait tellement chaud à cause de ces fameux vents du désert (Santa Ana winds) que le feu se propage très rapidement. À 16h, le feu a brûlé 24 km carrés… en quatre heures, le feu a brûlé 18 km carrés. Ça donne une idée de l’ampleur des vents qui rendent impossibles la maîtrise de ce feu.

Voici la carte des évacuations (source du LA Times) avec un ajout, ma maison en mauve au bas de la carte!

Les montagnes près de Moorpark brûlent!

Ce matin, 22 septembre, vers 11h, un feu de forêt s’est déclenché entre Moorpark et Fillmore. Ce feu menace des maisons de luxe juchées dans les montagnes, de même qu’un terrain de golf et des champs de pétrole.

Ces collines tout près de notre appartement regorgent aussi de plantations de fruits comme les avocats et les oranges…

De notre complexe, le panache de fumée est déjà impressionnant… Ce qui risque de détériorer la qualité de l’air. Le vent est fort aujourd’hui et on annonce des températures au-dessus de 40 degrés aujourd’hui et pour les prochains jours… Tout est tellement sec, c’est même inconfortable comme température. Ce feu risque de brûler pour plusieurs jours car ces conditions jouent contre les pompiers.

Je tiens toutefois à rassurer mes proches… le feu ne menace pas notre complexe. La seule menace pour le moment c’est la qualité de l’air. Mais comme le vent souffle vers l’ouest, ça ne sent pas encore le brûlé sur mon balcon!

Sur la carte, la flèche A montre où se trouve notre appartement. Le feu ravage les montagnes près des terrains de golf bordant la route 23, une magnifique route sinueuse à travers les montagnes. D’ailleurs, j’ai pris cette route hier… En route vers un fournisseur, Charles vient de m’informer que la route 23 est fermée à partir de Moorpark.

Déjà plus de 100 pompiers sont sur les lieux pour combattre ce feu avec des vents de plus de 85 km/heure et une température de plus de 40 degrés aujourd’hui. Les autorités affirment que le feu se propage rapidement. Déjà plusieurs dizaines de maisons sont sous ordre d’évacuation.

Répit bien mérité

Après un levé à 3 heures du matin pendant 5 jours consécutifs pour commenter les feux de forêt à Los Angeles pour RDI et d’autres stations de radios au Québec, je me permets de prendre un petit répit. Comme notre lune de miel a été annulée à la dernière minute à cause de l’ouragan Jimena qui a touché terre au Mexique mercredi et jeudi et depuis est devenue une tempête tropicale, nous nous étions promis un weekend getaway pour la fête du travail.

Ça bien adonné car en fin de semaine, c’est les 30 ans d’un ami, Patrick Guy, dont la blonde travaille chez Air Canada. Ils viennent donc nous rejoindre pour la fin de semaine à LAS VEGAS! Une super fin de semaine, probablement pas très sage, mais qui s’annonce très très cool!

Donc ne vous demandez pas pourquoi je ne vous parlerez pas des progrès du « Station Fire » en fin de semaine, je serai occupé à faire les « happy hour » de Las Vegas! De retour mardi matin!

Les feux et Michael

La grosse nouvelle aujourd’hui concernant les feux de forêt à L.A., c’est que les enquêteurs du service des incendies du comté de Los Angeles ont confirmé que la cause du feu est criminelle. Il y a plusieurs hypothèses possibles mais les autorités regardent du côté du personnel du service des forêts qui aurait pu allumer ce feu. On confirme qu’il n’y avait aucun orage électrique mercredi dernier, donc la cause naturelle a été rayée par les autorités. Les enquêteurs croient que le feu a été intentionnellement allumé mais il reste une possibilité qu’il ait été allumé par négligence. On croit qu’il pourrait s’agir d’un feu laissé sans surveillance, un mégot de cigarette ou encore des étincelles d’un équipement lourd utilisé par le personnel du service des forêts. Les enquêteurs affirment avoir retrouvé des preuves de l’incendie criminel près du point d’ignition, mais les autorités ne peuvent pas dévoiler ces preuves à cette étape de l’enquête.

Selon le service des incendies du comté de Los Angeles, à 18h40 le jeudi 3 septembre, voici l’état de la situation du Station Fire, le plus gros feu dans l’histoire du comté de Los Angeles. Le feu est maîtrisé à 38%. 147,418 acres ont été brûlés jusqu’à maintenant. Le feu a été très actif aujourd’hui. Les vents et les collines escarpées n’ont pas aidé à la maîtrise du feu. La cause est criminelle. 94 structures ont été détruites : 64 résidences, 3 commerces et 27 autres. 2 pompiers sont décédés, d’ailleurs le service des incendies du comté de Los Angeles célébrera les obsèques des deux pompiers morts en service le samedi 12 septembre prochain au Dodger Stadium à 10 AM. 4100 pompiers combattent le feu. 6 personnes ont été blessées.

Évidemment, j’ai suivi aussi les funérailles de Michael Jackson… sans m’y être déplacé pour des raisons évidentes de logistique et d’accessibilité. La cérémonie a débuté une heure en retard à 20 heures, heure locale. Environ 200 personnes, les proches et la famille de Michael Jackson, se sont recueilli à Forest Lawn, là où il sera déposé dans un mausolée pour son dernier repos. La cérémonie est évaluée à 1 million de dollars, que la famille Jackson a déboursé, dont 150 000 $ pour la sécurité (afin d’éviter que les fans et les médias accèdent à la cérémonie). Il sera enterré avec plusieurs autres célébrités dont Walt Disney et Humphrey Bogart. En espérant sincèrement que les fans et les freaks le laisse reposer en paix…

Un répit entre deux feux…

Aujourd’hui, la journée a été réservée à relaxer après deux journées intenses dans les feux au nord de Los Angeles. C’est que la fumée a affecté mes facultés respiratoires alors j’ai préféré rester dans ma banlieue tranquille.

C’est aussi parce que se lever à 3 heures du matin depuis deux jours, ce n’est pas nécessairement facile… Je sais que les parents qui me lisent diront qu’ils le font régulièrement… Je n’ai pas d’entraînement donc c’est plus difficile, je dois l’avouer. Encore demain, jeudi, je serai au poste à RDI très tôt pour vous donner les dernières nouvelles.

Mais je continue de suivre la progression du « Station Fire » qui brûle toujours au nord de Los Angeles. À 20h30 heure de Los Angeles, voici les dernières nouvelles:

  • Les opérations de maîtrise de foyers d’incendie par les pompiers ont été réussi hier. On a allumé des feux pour brûler les broussailles près des quartiers résidentiels question de créer une barrière de sécurité entre la « bête » et les maisons.
  • Le feu est maîtrisé à 28%, il était à 22 % mercredi matin.
  • 140 150 acres brûlés jusqu’à maintenant, soit 567 km carré.
  • Le feu est toujours aussi actif et s’étend rapidement avec des flammes atteignant 25 mètres de hauteur.
  • La cause est toujours sous enquête
  • 94 structures ont été détruites
    • 64 résidences
    • 3 commerces
    • 27 autres (chalets, etc)
  • 2 décès chez les pompiers
  • 6 blessés 

Aujourd’hui, le gouverneur Schwarzenegger a dit qu’il n’y avait pas de problème de budget pour combattre les feux en Californie. Il était présent hier matin (mercredi) au « Station Fire », considéré maintenant comme le plus grand feu dans l’histoire du comté de Los Angeles.

 On a peut-être une idée de la cause de ce feu qui a des conséquences importantes pour tous les résidents au pied des montagnes de la Angeles National Forest. Aujourd’hui, les enquêteurs ont fermé une colline brûlée bordant l’autoroute qui passe à travers les montagnes, la Angeles Crest Highway. C’est à cet endroit que le feu s’est allumé. La cause du feu n’a pas été encore dévoilée mais cette section est désormais considérée comme une scène de crime.  On croit que ce serait une action humaine. L’autoroute qui sillonne les montagnes de la Angeles National Forest est toujours fermée à la circulation.

 Le feu est encore hors de contrôle, principalement à l’est où la forêt est encore dense. D’autres quartiers résidentiels à Altadena et Pasadena pourraient être évacués. Le Mont Wilson, où se trouve l’observatoire d’astronomie et les nombreuses tours de communication, est toujours menacé même on tente d’épargner le sommet avec du gel anti-flammes et des machines qui arrachent les broussailles avant qu’elles ne brûlent.