Dans la vie d’un journaliste…

il y a des bons coups, et d’autres moins bons… et les moins bons ont tendance à se transformer en cette horrible boule dans la gorge, la déception. Il est 4h30 du matin en ce mercredi 16 décembre 2009. Devant mon ordi, je fulmine… Il y avait bien deux mois que je m’étais pas réveillée à cette heure-là!

Mais je ne fulmine pas parce que je suis réveillée à cette heure si tardive de la nuit (ou précoce du matin?)… je fulmine parce que j’ai une déception dans la gorge. Je m’en veux! Voilà, c’est dit.

Je m’en veux parce que je devais me rendre à Las Vegas hier pour couvrir le dévoilement du nouveau spectacle du Cirque du Soleil, Viva Elvis. Mais j’ai baissé les bras trop vite. Ça m’apprendra. Quand j’ai réalisé qu’une délégation de journalistes montréalais se rendaient à Las Vegas pour couvrir l’événement, je me suis dit que ça ne valait pas la peine d’y aller, mais j’ai persisté. J’ai tenté de trouver des clients (médias) qui n’enverraient pas de journalistes à Vegas.

J’ai demandé au Cirque une entrevue avec Guy Laliberté, chose que les relationnistes ne pouvaient pas me garantir. Quand j’ai réalisé que les billets d’avion avaient grimpé à 200$ aller-retour alors qu’ils sont habituellement moins de 100$, deuxième prise. Quand les clients ne se sont pas manifesté autant que je le croyais pour montrer leur intérêt à couvrir cet événement, strike three… 

Et le comble de ce moins bon coup: même avec un billet d’avion à 200$, j’aurais pu y aller. J’avais négligé une chose: les médias se parlent entre eux et ce matin, à 4h30, une radio régionale m’a téléphoné… Je fulmine de déception. Est-ce que ça peut? Moi je vous dis que oui!

Toujours difficile de prévoir si le sujet aura une couverture médiatique suffisamment grande pour valoir la peine de se déplacer comme pigiste. Parce qu’au Québec, les médias couvrent rarement les dépenses des journalistes pigistes. Je dois m’y rendre à mes frais, en espérant avoir assez de collaborations avec les médias pour rembourser ma carte de crédit de mes dépenses professionnelles. Et vous, mes chers salariés (de tous les domaines, pas juste journalistes) et si votre patron vous demandait de vous déplacer à Québec pour deux jours pour le travail… à vos frais, le feriez-vous sachant que vous auriez peut-être un bonus sur votre paye?

Virée au Cirque du Soleil…

Chanceuse vous direz… Peut-être un peu oui! Je peux vous dire que j’adore mon travail… surtout quand il me permet de voir des shows du Cirque du Soleil à Las Vegas!!!

Je prépare un gros reportage sur le Cirque cette semaine. À lire plus tard cette semaine sur MSN.ca. Mais en attendant, je vous offre mes impressions sur les trois magnifiques spectacles que j’ai vu en fin de semaine.

On a commencé par « Ô » vendredi soir. C’était mon baptême du Cirque à vie… Je sais que c’est un peu tard mais je n’ai jamais réussi à avoir des billets pour les shows à Montréal, soit hors de mon budget ou tous vendus…

Ô est tout simplement grandiose! La technique et l’automation sont vraiment impressionnantes. On nous amène dans un monde parallèle le temps du spectacle. En tant qu’ancienne nageuse, j’ai aussi été impressionnée par les nageuses qui performent chaque soir. Ce sont définitivement des athlètes, même si elles n’ont pas de médailles au cou.

Samedi soir, c’était au tour de Kà. Tout simplement WOW! C’était mon spectacle préféré. Robert Lepage nous glisse dans un monde fantastique avec une histoire qui se suit du début à la fin. J’ai adoré ce spectacle pour les décors et le soucis du détail… Les artistes performent leurs acrobaties mais doivent aussi jouer un rôle. Définitivement au-delà de mes attentes!

Finalement, dimanche soir, nous avons vu Mystère. Un des spectacles les plus anciens à Las Vegas. J’ai rit, beaucoup! On retrouve l’art du cirque à sa base. Les artistes performent et la foule applaudie après chaque numéro. J’ai adoré ce clown que j’ai d’ailleurs rencontré. Brian, 77 ans, joue des tours… Attention si vous allez voir Mystère… allez-y avec un sens de l’humour très aiguisé!

En tant que newbie du Cirque du Soleil, je dois avouer qu’une chose m’a frappé dès le premier spectacle. C’est que malgré que le Cirque rassemble des travailleurs des quatre coins de la planète, sur scène, ils sont tous égaux. Pas de vedette, ni homme ni femme… seulement que des humains qui performent pour un public. Toutes les nationalités du monde peuvent comprendre, voir et sentir ces spectacles… Et je suis certaine que c’est ce qui en fait un si grand succès.

Ce fût une fin de semaine très intéressante à Las Vegas. J’ai bien hâte de voir ce nouveau développement immobilier, le CityCenter, tout simplement gigantesque, qui devrait ouvrir ses portes en décembre… et où on pourra voir le nouveau spectacle sur Cirque… On ramène Elvis à Vegas en décembre! Je vous en donnerai des nouvelles après la première 😉

Répit bien mérité

Après un levé à 3 heures du matin pendant 5 jours consécutifs pour commenter les feux de forêt à Los Angeles pour RDI et d’autres stations de radios au Québec, je me permets de prendre un petit répit. Comme notre lune de miel a été annulée à la dernière minute à cause de l’ouragan Jimena qui a touché terre au Mexique mercredi et jeudi et depuis est devenue une tempête tropicale, nous nous étions promis un weekend getaway pour la fête du travail.

Ça bien adonné car en fin de semaine, c’est les 30 ans d’un ami, Patrick Guy, dont la blonde travaille chez Air Canada. Ils viennent donc nous rejoindre pour la fin de semaine à LAS VEGAS! Une super fin de semaine, probablement pas très sage, mais qui s’annonce très très cool!

Donc ne vous demandez pas pourquoi je ne vous parlerez pas des progrès du « Station Fire » en fin de semaine, je serai occupé à faire les « happy hour » de Las Vegas! De retour mardi matin!