Des feux pour Thanksgiving?

Les vents du désert soufflent aujourd’hui sur le sud de la Californie. À quelques jours d’une des plus grosses fêtes de l’année aux États-Unis, le niveau d’alerte pour les feux de forêts grimpe.

On prévoit des températures chaudes et sèches avec des vents forts pour les prochains jours, des éléments instigateurs de feux de broussailles ici en Californie. Les températures au-dessus des normales, entre 25 et 30 degrés Celcius, contribuent à  l’inquiétude des feux pendant la fin de semaine de Thanksgiving.

Le National Weather Service a émis un avertissement de vents violents, avec des rafales de près de 90 km/h, pour la grande région métropolitaine de Los Angeles, incluant le centre-ville de Los Angeles, les collines d’Hollywood, les montagnes de San Gabriel (dont le Mont Wilson), les montagnes de Santa Monica (derrière Malibu) et les vallées de San Fernando et de Santa Clarita. Toutes ces régions ont vécu des moments critiques de feux de broussailles dans les dernières années.

Ce matin, à Moorpark, le vent chaud du désert souffle… Tous les éléments sont réunis pour allumer ces feux. La vigilance des randonneurs et des campeurs doit être renforcée alors que nombreux se retrouveront dans les montagnes pour profiter des quatre jours de congés de Thanksgiving…

Ce que je trouve bizarre c’est que les médias ne font pas plus de prévention concernant ces alertes. Une seule cigarette jetée par le fenêtre d’une voiture peut allumer un feu de l’envergure de celui du Station Fire, en septembre dernier. Dommage que les médias parlent du problème lorsque le feu ravage les broussailles plutôt que de lancer un avis de vigilance lorsqu’il est encore temps. Mais ça fait de la bien meilleure télé avec les flammes qui lèchent les maisons…

Chaud et sec… encore

On annonce encore une température chaude et sèche pour demain… Une réalité difficile pour les propriétaires de maisons, chalets et ranchs dans les montagnes de la Angeles National Forest.

Ce soir, les vents poussent les flammes vers les quartiers de La Crescenta principalement. Ce petit quartier tranquille et résidentiel au pied des montagnes San Gabriel dans la Angeles National Forest a été évacué plusieurs fois depuis le début de ce feu mercredi dernier. Mais le « Station Fire » a pris de l’ampleur pendant la fin de semaine. Il est maintenant aussi grand que la ville de San Francisco…

Jusqu’à maintenant, plus de 100 000 acres de forêt a brûlé, c’est plus de 7 fois la superficie du Parc National du Mont Orford, 74 structures ont goûté aux flammes destructrices et le nombre d’évacués risque d’augmenter encore cette nuit alors que le feu se rapproche dangereusement des canyons habités.

La nuit, les hélicoptères n’arrivent pas à survoler le feu et ainsi il prend de l’ampleur. Malgré le travail forcené des pompiers la nuit dernière, le feu a doublé et on s’attend à la même situation pour cette nuit. Plusieurs centres d’évacuations ont été mis en place dans les écoles pour accueillir les résidants qui fuient les flammes, espérant que leur maison ne fera pas partie des statistiques…

Cet après-midi, nous avons visité La Crescenta. Avec Cécile Gladel (qui devait garder mes chats pendant ma lune de miel qui a été annulé à cause de l’ouragan au Mexique), nous avons visité deux quartiers. Les gens semblaient inquiets même s’ils tentaient de se rassurer l’un et l’autre par des blagues. Mais on lisait sur leur visage l’angoisse… Parce que la nuit est leur pire ennemi. La majorité des gens que nous avons rencontré dormiront (ou tenteront de dormir) dans leur maison malgré les ordres d’évacuation et la lueur du feu dans les fenêtres de leur maison.

Victor, un résident de La Crescenta, disait que grâce à Facebook, il réussit à avoir des nouvelles de ses amis qui sont près de d’autres foyers d’incendie pour savoir comment se comporte le feu, où il va et comment le vent l’influence. Avec des vidéos en direct et des photos de ses amis, il se rassure… pour le moment.

Dans un autre quartier, plusieurs résidents s’étaient regroupés près du canyons où les pompiers attendaient les flammes qui dévalaient la montagne. À un certain point, nous étions qu’à 40 mètres des flammes, aussi hautes qu’un arbre mature. Les gens discutaient, tentant de garder un certain contrôle sur leur angoisse. Assis sur des chaises de camping, ils attendaient que le show commence… Parce que les pompiers ont allumé certaines parties de la montagne à l’aide de fusées éclairantes question de garder le contrôle du feu près des maisons. Les broussailles sont tellement sèches, elles doivent brûler et les pompiers préfèrent les brûler de façon isolée que d’attendre que le feu qui fait rage plus loin se nourrisse de ces broussailles. Tous ces gens resteront aussi à la maison ce soir mais avec les photos et les papiers importants dans la voiture, prêts à évacuer si le feu s’approche trop près.

Deux avions de la Sopfeu qu’on appelle les Super Scoopers ici aux nouvelles viennent d’arriver en renfort pour prêt main fortes aux nombreuses équipes de pompiers (3700 au total) provenant de partout en Amérique du Nord. Ces avions arborant le drapeau du Québec sont au sol ici à Los Angeles attendant le signal pour déverser leur cargaison d’eau et de retardateurs de flammes sur les foyers d’incendie… pour la modique somme de 3 millions pour la saison de 3 ou 4 mois. En dix minutes, les avions seront prêts à déverser les 14000 gallons d’eau sur les brasiers. Le « Station Fire » passera certainement à l’histoire pour un des plus étendus de l’histoire du comté de Los Angeles.

Partout dans les casernes de pompiers de Los Angeles aujourd’hui, les drapeaux sont en berne à la mémoire des deux pompiers décédés en service dimanche. En fuyant le brasier, leur camion a dérapé dans le chemin de terre et basculé dans le canyon plus bas.

Ce soir, après avoir rencontré des gens dont les maisons sont menacées par ce feu, après avoir vu les flammes dévorer des arbres en quelques battements de cil, je vois les feux de brousailles de Los Angeles d’un tout autre angle. À 12h43 heure de Montréal, le « Station Fire » est contenu à 15 %… Et une autre journée chaude et sèche demain.

La saison de feux de brousailles

La saison des feux de brousailles est bel et bien commencée. On a eu droit à un feu près du Getty Center cette semaine, paralysant l’autoroute la plus fréquentée en Amérique du Nord, la 405 qui longe la côte du nord au sud de la région métropolitaine de Los Angeles. Les autorités ont d’ailleurs eu très peu pour la fameuse structure blanche au sommet des Hollywood Hills…

Ensuite, en fin de semaine, c’est la Angeles National Forest qui a subi des pertes importantes. Cette forêt au nord de Los Angeles est l’une des plus grandes de la région…

Un pompier qui habite notre complexe d’appartements a mentionné cette semaine que les feux de brousailles dans la région de Los Angeles seront spectaculaires cette année… Spectaculaires???

Il affirme qu’avec les difficultés financières de l’état et du comté de Los Angeles, les ressources affectés aux feux de brousailles ont été coupées de 30 à 40 %. Il est d’ailleurs très inquiet de la situation car il manquera certainement de pompiers pour combattre les feux qui feront rage jusqu’en octobre.

« Il y aura des milliers de maisons perdues si rien n’est fait pour ajouter des ressources mais il n’y a pas d’argent nulle part. »

Alors que la saison vient tout juste de commencer, déjà quelques pompiers ont été blessés dans les feux et c’est aussi une situation inquiétante selon ce pompier. « Comme les ressources manquent, les pompiers devront combattre pendant plus longtemps et donc seront confrontés à un risque plus grand de blessures dues à la fatigue. »

D’ailleurs, les autorités viennent tout juste aujourd’hui d’élever le risque de feux de brousailles dans la région de Élevé à Très Élevé… Ce sera évidemment le dossier « chaud » de l’été… bad joke 😉