Sushi poison

I’m writing this one in English… Why? Because I want to make that Angelinos will read it and won’t go where I got sick eating sushi.

Yesterday, December 8th, Laurence and I went to Sushi Roku on the corner of Santa Monica and Ocean, in Santa Monica. The restaurant is famous locally and has several franchises in the Los Angeles area, in Las Vegas and even in Phoenix. Laurence went there two times before yesterday, saying it was a good sushi restaurant.

We got at Sushi Roku at 6h30 and it started to get crowded. Luckily we got a table. We ordered wine, sushi (rolls and sushi) and Tempura (vegetables and seafood). It was tasty… Then we talked and ate very slowly. After two hours in the restaurant, Laurence started to feel sick. She went to the bathrooms, came back really sick… had to leave quickly to get some fresh air…

She barely made it home, had to stop on the way, sick.

I have to admit that my stomach feels funny too. I have bad cramps and can’t eat anything without having a bitter taste in my mouth.

Both of us were fine before we got to the restaurant…

Sushi Roku is a very fancy, hip restaurant but it doesn’t mean that food is always fresh. It is the first time I get sick from sushi and I guess I won’t be eating sushi for a while… and NEVER AGAIN at Sushi Roku that’s for sure!

Cuisine fusion californienne

En revenant de notre aventure à Big Sur, il nous fallait bien arrêter manger 😉

Nous avons coupé la route entre Big Sur et Santa Barbara en plein milieu, en s’arrêtant à Morro Bay, alors que la route sort de la vallée de Santa Ynez pour revenir sur la côte.

Nous avons décidé de s’arrêter dans un petit restaurant local recommandé dans les guides de voyage: Taco Temple. Nous n’avons vraiment pas été déçus.

Comme son nom l’indique, le restaurant offre de la bouffe mexicaine mais avec une twist californienne. J’ai commandé la tostada à la morue de l’Alaska, Charles les tacos à la morue aussi. Une assiette pour deux aurait été suffisante – dans la majorité des restaurants des États-Unis, mais la qualité des ingrédients étaient irréprochables.

Ce fût une expérience culinaire très agréable et surtout différente de la bouffe mexicaine grasse qu’on retrouve dans la plupart des restaurants mexicains de la Californie.

Malheureusement, le restaurant n’a pas de site internet. Les propriétaires, Adam et Dawnelle sont les chefs du restaurants. Nous sommes allés un dimanche midi et le restaurant était plein!

Taco Temple

2680 North Main Street

Morro Bay, CA

93442

805-772-4965

La Californie selon les locaux…

Aujourd’hui est une journée spéciale… nous sommes entrés dans le secret californien. Nous avons goûté au sacro-saint des restaurants de la Californie, celui qui déplace des foules et qui fait rêver les Californiens expatriés aux quatre coins de la planète.

In-N-Out est une chaîne de restauration rapide, la meilleure selon les lecteurs de San Diego Magazine.

Ce restaurant offre le plus classique des menus: double cheeseburger, cheeseburger ou hamburger, servi avec frites et boisson. Trois choix depuis 1948.

Il y a quand même quelques variantes, que nous n’avons pas expérimenté…En regardant dans les cabarets de plastique rouge des autres clients, j’ai vu… quelle horreur… un wanna be poutine!!! Des frites sur lesquelles ont a mis des tranches de fromage orange qu’on a fait griller au four à convection (celui qu’utilise Subway, qui grille en criant lapin!). Et le comble, de la sauce à hamburger sur le dessus… MMmmmm! Non merci 😉

Nous avons voulu testé ce restaurant acclamé par les Californiens depuis des décennies. Sur l’heure du midi, la succursale à Moorpark était bondé, tellement qu’il n’y avait aucune table de libre. Une chance que j’allais seulement le chercher pour aller manger avec Charles à son bureau. J’ai dû attendre 10 minutes pour avoir ma commande puisque la file s’étendait jusqu’à l’extérieur. Bref, c’était bon signe, vraiment?

Je dois avouer que les ingrédients sont frais, que la viande goûte la viande (et pas un mélanger de céréales pour vaches folles) et que la salade fait crouch! Mais de là à dire que j’irais me taper un de ces burgers en sortant de l’avion – comme le raconte Nicolas Bérubé, correspondant de La Presse à L.A. – je ne crois pas.

C’était un bon burger, probablement le meilleur de son genre (McDo, Burger King, Harvey’s et autres prince de la patate peuvent se rhabiller), pour 11 $ pour deux c’est raisonnable… mais un burger fait maison, grillé sur le BBQ au charbon de bois, comme Charles le fait, ça n’a pas de prix 😉

Nouvelle catégorie pour gourmands

Juste pour ceux qui voudraient éventuellement visiter le Golden State, la catégorie USA – Restaurant est pour vous!

Mes découvertes culinaires vous feront apprécier les restaurants que nous avons visité et aussi les endroits pour les gourmets gourmands…

Pour un avant-goût… notre première expérience culinaire à la plage en mars dernier. Duke’s est un restaurant en l’honneur du surfer hawaiien Duke Paoa Kahanamoku. Situé sur la plage de Malibu, ce restaurant, au décor typiquement hawaiien, est tout ce qu’on peut espérer d’un resto près de la plage. Le bar a une terrace où le vent chaud caresse le visage et si la brise se rafraîchit en fin d’après-midi, la salle à manger offre un panorama magnifique du coucher de soleil bien au chaud de l’autre côté des fenêtres!

Avec le nombre de belles voitures qui s’entassent dans le stationnement dès la fin de l’après-midi, on pourrait penser que ce restaurant offre un menu hors de prix… À notre grande surprise, pas du tout! Et les cocktails de plage ne sont pas dilués, au contraire! Vous ne pouvez pas manquer ce restaurant, au coeur de Malibu, sur la Pacific Coastal Highway. Un oasis d’exotisme dans un désert de malbouffe!

Dukes a une autre succursale à Huntington Beach, dans Orange County, entre Los Angeles et San Diego.

Dukes

Les marchés de fermiers

En Californie, les marchés de fermiers (farmers markets) sont très populaires. Chaque ville reçoit une fois par semaine les fermiers de la région pour vendre leurs produits aux résidants du coin. C’est comme un marché Jean-Talon ambulant. Certains sont plus fréquentés que d’autres parce qu’ils sont dans un quartier hip ou encore parce que l’offre de produits frais laisse à désirer.

La semaine dernière, Charles et moi, accompagné de mon amie et collègue Cécile, sommes allés au plus populaire des marchés de fermiers de Los Angeles. Ce marché s’est installé près du centre-ville de L.A. en 1934, dans un terrain vague, afin de permettre aux Angelinos de profiter des produits frais cultivés dans la vallée. Les agriculteurs arrivaient avec leur camion rempli de victuailles et devaient payer 50 cents pour stationner leur camion. Les résidents se promenaient entre les camions dans un stationnement de gravel pour magasiner leurs repas de la semaine.

farmers market

Ce même terrain a servi de ferme laitière jusqu’à ce que le propriétaire creuse pour trouver de l’eau… Il a plutôt trouvé du pétrole! La Gilmore Oil company était née, devenant le plus grand distributeur de pétrole de l’ouest des États-Unis. Sur le terrain du marché, la famille Gilmore construit une pompe à essence où les consommateurs pouvaient économiser 5 cents le gallon en faisant eux-mêmes le plein (la station sans service venait de naître!). Avec l’argent du pétrole, la famille Gilmore a donné aux Angelinos la première piste de course de chevaux de la région.

Gilmore Oil Company
Au Farmers Market, on peut voir une réplique de la station-service de la famille Gilmore, avec une voiture utilisée par les fermiers pour transporter leurs produits de la ferme au marché.

Maintenant en plein coeur de Los Angeles, ce marché regroupe non seulement des producteurs mais des restaurateurs, importateurs et fabricants de nourriture pour gourmets bien informés. Depuis 75 ans, ce marché offre des produits frais… mais un peu dispendieux. Mais il fallait juste une petite balade pour me convaincre… Les pommes grosses comme des pamplemousses et les artichauts… aussi comme des pamplemousses. La diversité est intéressante et les odeurs… appétissantes. Une belle découverte pour une gourmet qui adore cuisiner!

farmers market2

Vous aimez ce que vous lisez? Abonnez-vous à la liste de diffusion. Vous recevrez un courriel chaque fois qu’un nouvel article sera publié.