Quand Schwarzenegger fait une blague…

Cette semaine, notre ami Schwarzie en a poussé une bonne…

En cette dernière année de mandant, le gouverneur de la Californie tente de quitter le bateau qui coule sous les dettes… Et pour sauver sa réputation, il est prêt à tout, même de mettre les idées les plus farfelues sur la table.

En préparation pour une conférence avec le Sacramento Press Club (qui représente tous les médias qui couvrent le politique de l’état – c’est comme les journalistes de la Colline Parlementaire), Schwarzenegger a mentionné que l’état pourrait sauver beaucoup d’argent en donnant la responsabilité au gouvernement mexicain de s’occuper de certains prisonniers en Californie.

On estime que plus de 70% des 19 000 travailleurs illégaux emprisonés en Californie sont d’origine mexicaine.

Le porte-parole des services correctionnels et de réinsertion de l’état a mentionné qu’il n’a jamais été question de déplacer des prisonniers vers un autre pays. Il semble que l’état regarde les possibilités de sauver de l’argent mais il n’y a pas de propositions concrètes.

Une autre possibilité pour gratter les fonds de tiroir: libérer 40 000 prisonniers en Californie! Mais la Court Suprême des États-Unis a mis un frein à cette idée la semaine dernière.

En plus de cette farce, Schwarzie exige que le gouvernement fédéral – en charge de tout ce qui parle d’immigration – rembourse la Californie pour les immigrants illégaux que l’état doit garder dans les murs de ses prisons plutôt que de les renvoyer dans leur pays.

Imaginez le chaos diplomatique et logistique que d’envoyer tous ces beaux tinamis au sud de la frontière… Payez-leur un tout-inclus à Puerto Vallarta, ça va être moins cher!

Pauvre Schwarzie, le bateau coule… le capitaine doit couler avec le navire…

Pour en savoir plus:

Le blogue du Wall Street Journal

Opinion: San Francisco Chronicle

USA Today

Célébrer les morts à la mexicaine

Samedi dernier, j’ai assisté à un événement étrange mais très intéressant à Los Angeles… El Dia de los Muertos (Le jour des morts) est une journée fériée au Mexique, une des plus grandes fêtes du pays. Comme la population de Los Angeles compte 49 % d’individus d’origine hispanique, on la célèbre dans la ville des anges.

Voici l’article publié sur MSN.ca. El Dia de los Muertos, une fête qui nous rappelle que l’Halloween vient de coutumes beaucoup plus anciennes!

Notre lune de miel

Je vous ai délaissé pour une semaine mais j’ai une très bonne raison… Nous avons enfin pu vivre notre lune de miel après une attente très longue d’un mois.

Comme nous voyageons souvent « backpacking », cette fois, nous voulions des vacances faciles… et c’est ce que nous avons eu. Une semaine sur un immense bateau de croisière, le Carnival Splendor. L’itinéraire de ce bateau est toujours le même depuis son arrivée à Long Beach, il y a quelques mois. Long Beach – 2 jours en mers – Puerto Vallarta – Mazatlan – Cabo San Lucas – 1 jour en mer – Long Beach.

C’était des super vacances, vraiment les bienvenues car Charles n’avait pas eu de vacances depuis Noël dernier.

Pour célébrer ces vacances uniques, nous avons décidé de s’offrir une chambre dans une section spécifique du bateau: le spa. Cette section est tout près du spa et de la salle d’exercice. La chambre que nous avions avait un petit balcon privé où nous avons bien aimé déjeuner (service aux chambres inclus!).

La section spa nous a aussi donné accès aux installations du spa: sauna sec et bain vapeur, bain tourbillon à l’eau minéralisée et salles de repos donnant sur le devant du bateau. Un havre de paix que nous avons utilisé quelques fois, nous avons même dormi dans le sauna après notre seule session d’entraînement sur le bateau.

Chaque soir, nous avions droit à un petit chocolat à la menthe et une serviette transformée en animal. D’ailleurs, Charles s’est amusé à les prendre en photo chaque soir.

Le bateau est immense mais j’ai réussi à me sentir un peu malade la première journée. Une chance que le comptoir du service à la clientèle donnait des médicaments contre le mal de mer. Mais après deux doses, tout était rentré dans l’ordre!

On a exploré le bateau dans nos deux premières journées en mer: les piscines, les nombreux buffets, la salle de spectacle, la salle à manger, le mini-golf, les nombreux bars, le spa, la salle d’exercice et le pont réservé aux adultes. D’ailleurs, un spectacle nous attendait après le souper chaque soir. Et je dois dire que c’était de très bons spectacles même si le chanteur manquait de voix un peu.

Premier arrêt: Puerto Vallarta. Avec un couple de nouveaux mariés rencontrés au souper, nous sommes partis les quatre à la conquête de Puerto Vallarta. El Malecon est une section de Puerto Vallarta où se trouve les commerces de souvenirs et de bijoux près de la promenade qui longe la mer. Ensuite, il y a le vieux Puerto Vallarta et ses marchés de cossins. Nous avons ensuite pris un taxi vers un centre de distribution de Tequila… attention ça cogne avant dîner 😉 Une margarita et des tacos pour dîner le temps de se remettre de la Tequila… et nous repartions en taxi vers la plage et les demeures de riches à ses pieds.

Nous avions une excursion à Puerto Vallarta, un spectacle folklorique sur une plage appelée Las Caletas. On arrive en bateau alors que des hommes issus de tribus ancestrales soufflent dans un coquillage. On est accueilli par un beat de tam-tam et de chants ancestraux. Souper sur la plage : buffet mexicain vraiment très bon et vin à volonté… Mais il faisait tellement chaud qu’il était vraiment difficile de manger et de boire de l’alcool. Charles a même trouvé un bac à glace pour se rafraîchir! Le spectacle était magnifique, impressionnant, avec de la danse, du feu et de magnifiques costumes. Retour au bateau pour une douche et dodo bien mérité!

Le lendemain, on s’arrête à Mazatlan où nous avions prévu de pêcher en haute mer. Sur un petit bateau de pêche et seulement quatre touristes à bord, nous sommes parti pour le large. Dix miles au large, l’eau change de couleur, elle passe du turquoise au bleu profond. C’est à cause des courants… Des tortues se prélassent à la surface de l’eau. On avait convenu d’un ordre pour remonter les poissons qu’on allait prendre… et j’étais la première. J’étais somnolente lorsque le poisson s’est présenté… vite, je m’assoies sur la chaise et le pêcheur me montre comment le ramener. Il a fallu près de 5 minutes pour l’épuiser et un autre 10 minutes pour le ramener. Le pêcheur l’a tiré hors de l’eau en l’assommant! Le verdict, c’est un espadon-voilier, le poisson le plus rapide au monde! Il pèse 68 livres et mesure 8 pieds 4 pouces.

Le pêcheur a laissé le poisson dans le bateau, nous a offert de le ramener mais on a gentillement décliné l’offre. Ce poisson pourra nourir au moins 10 personnes cette semaine! De retour au bateau pour un bon souper mais avant une douche pour enlever l’odeur du poisson mort!

Le lendemain, c’est Cabo San Lucas. On arrive très tôt, à 7h. On avait une excursion de prévue: du 4 roues sur la plage. C’était ma première expérience à vie en 4 roues. J’étais d’ailleurs un peu nerveuse parce que j’avais peur de me planter… Charles aussi avait peur que je me blesse… disons que j’ai tendance à manquer de chance en vacances… Mais tout a bien été! C’était vraiment une belle expérience et la plage était magnifique. De retour sur le bateau pour une douche parce qu’on avait de la poussière jusque dans le nez 😉

Dernière journée en mer, relaxation et chocolat… ah oui… et de la Tequila aussi!!

C’était des vacances de rêves, des vacances dont on va se souvenir pour toujours!

Quand les faits divers font la une

Voici le lien de ma chronique publiée sur MSN.ca. Elle porte sur des faits divers qui ont horrifiés les Américains cette semaine.

Je serai assez tranquille sur mon blogue dans la prochaine semaine. C’est que nous quittons, Charles et moi, pour notre voyage de noces, finalement! Nous devions vivre cette magnifique croisière au Mexique début septembre mais un ouragan nous a empêché de quitter la terre ferme.

Reportée un mois plus tard, nous quittons dimanche pour une semaine.

Nous ramènerons des photos, promis… mais ne nous demandez pas de penser à vous… Nous retournons sur notre petit nuage de nouveaux mariées pour la semaine!

Lune de miel reportée

C’est avec beaucoup beaucoup de déception que nous avons dû annuler notre lune de miel en croisière au Mexique. L’ouragan Jimena, de catégorie 4, menace la côte ouest du Mexique ce qui empêche le bâteau de se rendre aux ports mexicains prévus: Puerto Vallarta, Mazatlan et Cabos San Lucas. Le bâteau Splendor de Carnival quittait tout de même Long Beach comme prévu pour faire le tour de Catalina Island, faire un tour à Ensenada (première ville portuaire du Mexique à quelques pas au sud de San Diego) et le reste du temps, on aurait été en mer… Bref, on donnait des biscuits soda à des gens qui s’attendaient à du caviar! Quelle déception! Nous avons préféré annuler ce voyage tant attendu pour le reporter plus tard cet automne.

Mais je dois dire que nous n’avons pas été impressionné du tout par le service à la clientèle de Carnival. Pour compenser cet imprévu, Carnival offrait 50 $ de crédits à bord par personne ainsi que 25 % de rabais sur une prochaine croisière. Au départ, lorsque Charles a téléphoné, il n’était même pas possible d’annuler la croisière sans payer de frais supplémentaires. Avec négociation serrée et transfert pour parler avec un superviseur, l’annulation était devenue essentielle…

Bref, nous espérons maintenant que Carnival sera compréhensif car cette croisière n’est pas seulement des vacances… c’est un voyage significatif qu’on attendait depuis longtemps, un voyage dont on devrait se souvenir toute notre vie.