Quand Schwarzenegger fait une blague…

Cette semaine, notre ami Schwarzie en a poussé une bonne…

En cette dernière année de mandant, le gouverneur de la Californie tente de quitter le bateau qui coule sous les dettes… Et pour sauver sa réputation, il est prêt à tout, même de mettre les idées les plus farfelues sur la table.

En préparation pour une conférence avec le Sacramento Press Club (qui représente tous les médias qui couvrent le politique de l’état – c’est comme les journalistes de la Colline Parlementaire), Schwarzenegger a mentionné que l’état pourrait sauver beaucoup d’argent en donnant la responsabilité au gouvernement mexicain de s’occuper de certains prisonniers en Californie.

On estime que plus de 70% des 19 000 travailleurs illégaux emprisonés en Californie sont d’origine mexicaine.

Le porte-parole des services correctionnels et de réinsertion de l’état a mentionné qu’il n’a jamais été question de déplacer des prisonniers vers un autre pays. Il semble que l’état regarde les possibilités de sauver de l’argent mais il n’y a pas de propositions concrètes.

Une autre possibilité pour gratter les fonds de tiroir: libérer 40 000 prisonniers en Californie! Mais la Court Suprême des États-Unis a mis un frein à cette idée la semaine dernière.

En plus de cette farce, Schwarzie exige que le gouvernement fédéral – en charge de tout ce qui parle d’immigration – rembourse la Californie pour les immigrants illégaux que l’état doit garder dans les murs de ses prisons plutôt que de les renvoyer dans leur pays.

Imaginez le chaos diplomatique et logistique que d’envoyer tous ces beaux tinamis au sud de la frontière… Payez-leur un tout-inclus à Puerto Vallarta, ça va être moins cher!

Pauvre Schwarzie, le bateau coule… le capitaine doit couler avec le navire…

Pour en savoir plus:

Le blogue du Wall Street Journal

Opinion: San Francisco Chronicle

USA Today

Propositions refusées…

La population de la Californie s’est prononcée majoritairement contre toutes les propositions de règlement de la crise budgétaire… sauf une.

La proposition F banni les augmentations de salaire des législateurs lorsque le budget de l’état est déficitaire.

En moyenne, 65 % des votes ont penché vers le refus de ces mesures budgétaires. Le gouverneur Schwarzenegger a affirmé respecter le choix de la population mais se retrouve dans une situation assez inconfortable.

La question est sorti aujourd’hui à Washington… Est-ce que le gouvernement fédéral pourrait donner de l’argent pour aider la Californie à sortir du gouffre? Le secrétaire du Trésor Timothy Geithner n’a pas semblé convaincant dans ses allégations et ne semble pas pouvoir aide l’état à s’en sortir…

Qu’arrivera-t-il au Golden State? Coupes, coupes, coupes… dans l’éducation, les services d’urgence (pompiers, police), les soins de santé, les programmes sociaux. Les leaders démocrates craignent ces coupes qui, selon eux, risquent de pénaliser ceux qui sont déjà en situation précaire. Ils dénoncent (évidemment) l’attitude des Républicains qui (disent-ils) se lavent les mains des résultats et en profiteront pour réduire la taille de l’état.

Le très sérieux magazine The Economist croit que cette situation de cet état « ingouvernable » devrait se résorber avec une nouvelle constitution, rien de moins. Une histoire à suivre puisque les coupes viendront rapidement, avec un trou de plus de 20 milliards de dollars, la liquidité de l’état risque de manquer bientôt.

Vous aimez ce que vous lisez? Abonnez-vous à la liste de diffusion. Vous recevrez un courriel chaque fois qu’un nouvel article sera publié.