Incursion professionnelle

Même si je suis en congé de maternité présentement, le fruit de mon labeur continue son chemin.

Réalisé à la fin de ma grossesse, ce photoreportage de la région vinicole de Santa Barbara me redonne le goût de sentir le chaud soleil de la Californie. J’étais loin des miens, mais le soleil apaise bien des coeurs 🙂

Je vous invite à lire le photoreportage de Santa Barbara sur le site de Châtelaine.

P.S. Merci à mon formidable mari d’avoir pris les photos. On fait une équipe du tonnerre!

Les marchés de Noël sur Châtelaine.ca

À pareille date l’an dernier, on se préparait pour un périple fascinant: passer Noël en Allemagne (Bavière) et en Autriche. Un voyage au coeur des traditions authentiques de Saint-Nicolas.

Un photoreportage sur le site de Châtelaine.ca immortalise maintenant ce voyage inoubliable. Et les photos sont évidemment de mon mari, Charles Jacques 🙂

Il faisait froid mais le glüwein a su nous réchauffer. D’ailleurs, les photos vous ont donné le goût de boire un bon vin chaud épicé? Voici une recette très simple:

1 litre de Bordeaux rouge

1/2 tasse d’eau

1/2 tasse de sucre

Noix de muscade rapée

1 ou 2 feuilles de laurier

1/4 de bâton de cannelle

3 clous de girofle

1/2 citron coupé grossièrement avec la pelure

Faites bouillir tous les ingrédients sauf le vin pendant 30 minutes. Filtrez et mélanger le vin. Chauffez sans bouillir. Vous pouvez ajouter du Grand Marnier ou autre liqueur d’orange si vous avez vraiment froid! Garnir de crème fouettée et de cannelle moulue pour les gourmands.

Frohe Weihnachten! (Joyeux Noël)

Bagdad Café de retour au grand écran?

C’est avec un grand enthousiasme que je vous annonce ma première publication concernant la Californie. Dans le Châtelaine de juillet, à la page 29, il y a un petit article sur Bagdad Café et son possible retour au cinéma.

Lors de notre voyage à Las Vegas en avril, Charles et moi sommes arrêtés dans ce petit restaurant de Newberry Springs en plein milieu du désert de Mojave. La propriétaire, Andrea Pruett, est absolument adorable. Nous avons jaser, j’ai appris qu’elle voulait faire revivre Bagdad Café dans un autre film dont elle a écrit le scénario.

C’est qu’Andrea était scripte pour Hollywood avant de s’exiler dans le désert pour permettre à son mari de réaliser son rêve, élever des autruches dans le désert. Elle a quitté son travail et la vie d’Hollywood pour le rêve de son mari. Elle est tombée amoureuse de ce petit café qui avait été le star d’un film en 1988 d’un réalisateur allemand. Travaillant à Hollywood, elle savait que ce café avait un potentiel touristique. Elle a changé le nom du café pour lui redonner le nom du film et travaillé très fort pour faire reconnaître son café comme une attraction de la route 66.

Aujourd’hui, de nombreux touristes – notamment beaucoup de Français et de Québécois – s’arrêtent au Bagdad Café pour entendre la chanson Calling You qui jouent en boucle au restaurant.

Andrea Pruett a perdu son fils et son mari en deux ans… Maintenant seul derrière le comptoir de son café, elle voit grand et espère intéresser les majors américains à un film sur son histoire… Une femme qui laisse la vie aisée de L.A. pour s’installer au milieu du désert et ayant comme simple « remontant » un café et toute son histoire.

C’est une histoire magnifique, à surveiller d’ailleurs!

Donc, en kiosque, Châtelaine de juillet, page 29, a un court article à ce sujet… et c’est Charles qui a pris la photo, magnifique comme d’habitude 😉