Que savez-vous sur l’aéroport Montréal-Trudeau?

Les avions déchirent le ciel de Montréal tous les jours, on les regarde, parfois ils passes inaperçus.

Voyager est devenu pratique courante, on peut désormais faire le tour du monde en quelques jours…

Mais l’aéroport est un lieu mythique. Je pense que le film « Love Actually » le décrit bien. L’aire des arrivées est un endroit où personne n’est triste car on arrive, on se fait la bise, on s’embrasse. Lorsqu’il y a des pleurs, ce sont des pleurs de joie de retrouver famille et amis, si longtemps loin de soi.

Mais que savez-vous de l’aéroport? Ça semble un édifice banal… pourtant il regorge d’histoire, de faits marquants pour Montréal, le Québec, le Canada, l’Amérique du Nord et même… pour l’équilibre de la paix mondiale! Saviez-vous que l’aéroport de Dorval a joué un rôle important dans la victoire des Alliés lors de la Deuxième Guerre mondiale?

C’est le temps d’en savoir plus, de jouer les curieux et de souhaiter un bon 70 ans à l’aéroport Montréal-Trudeau!

Voici mon article pour Openfile, l’histoire de l’aéroport Montréal-Trudeau en 10 points.

Halle Berry fait jaser au Québec

Ce matin, levée tôt sans cadran ni téléphone… j’avais une intuition – ou peut-être conditionné mon cerveau à se lever à 4h tapant!

La Presse met en une de son site web l’histoire du traitement de faveur d’Halle Berry à l’aéroport de Montréal. Avant même que j’ai les yeux réveillés et pas éblouis par la lumière de mon ordinateur, je remarque que LCN veut me parler. Alors que je suis au téléphone avec LCN, RDI aussi me téléphone! Bonne journée, il est 4h du matin.

Donc je parlerai de cette histoire à LCN ce matin à 7h35 et à RDI à 8h.

Par contre, je dois rectifier une chose… Je n’ai absolument rien contre Halle Berry, ni les stars de cinéma. Ce sont probablement des gens sympathiques vivant dans un autre monde que le mien! Je trouve simplement qu’une escorte par la POLICE de la Ville de Montréal me semble un peu exagérée. N’aurait-elle pas pu se faire escorter par un agent d’Air Canada ou de l’aéroport? Est-ce que la police n’a rien d’autre à faire à l’aéroport?

Je ne suis aucunement jalouse d’avoir fait la file contrairement à la famille de la star. C’était une journée cahotique à l’aéroport ce 4 janvier, probablement comme tous les jours depuis le 25 décembre. Je peux comprendre qu’une cohue aurait pu être créée à voir la star dans la file, mais la cohue de la sécurité était tout aussi intense, laissez-moi vous le dire.

Ce que je déplore c’était que nous étions dans le même vol au final et que nous sommes arrivés à l’heure du décollage (8h10) pour embarquer dans l’avion. Et les agents d’Air Canada n’étaient pas très contents que nous soyons en retard et on nous l’a laissé savoir…  

Une situation probablement commune dans les aéroports… mais je crois sincèrement que les stars de cinéma ne sont ni corps diplomatique ni chef d’état…

Traitement de star

Elles demandent d’être traitées comme n’importe quel autre humain. Les stars de cinéma, de la télé ou du sport demandent aux médias de respecter leur vie privée. Ça semble noble… jusqu’à ce qu’une de ces vedettes demandent des traitements de faveur.

Hier, alors que nous avons vécu une expérience un peu troublante d’attente démesurée à l’aéroport, nous avons vu Halle Berry, son chum Gabriel Aubry et sa petite fille se faire escorter par un policier de la Ville de Montréal jusqu’au début de la file d’immigration – où nous avons attendu pendant environ une heure.

C’est pas parce que la petite famille allait manquer son avion… nous aussi on s’en allait à Los Angeles! D’ailleurs, alors que nous sommes entrés dans l’avion à quelques minutes de l’heure du décollage, en sueur et encore troublés par une fouille manuelle… La petite famille était comfortablement assise au premier banc de la première classe.

Grâce à ce traitement de faveur de la police de Montréal, la famille a probablement pu déjeuner à l’aéroport, ce qu’on a pas eu le temps de faire!

Que ces personnes vivent dans un autre monde, aucune jalousie… Que ces personnes sortent de leur monde pour passer devant le monde ordinaire… je pourrais encore comprendre qu’elles ne veulent pas se faire photographier par les fans et devoir subir un chaos… Mais que ce soit la police qui les escorte… Ce ne sont pas des diplomates ni des chefs d’états…

Et vous? Vous croyez que c’est acceptable que les vedettes obtiennent des traitements différents à l’immigration et à la sécurité dans les aéroports?

Cohue à l’aéroport

Inutile de chercher de midi à 14h pour trouver mon sujet de chronique sur MSN.ca pour débuter cette nouvelle année.

Cette semaine, je vous offre une expérience personnelle tout chaude… celle de notre retour à Los Angeles. On a passé trois heures à l’aéroport à Montréal pour passer les nouvelles mesures de sécurité mises en place après l’attentat raté du 25 décembre 2009.

Vous devez voyager aux États-Unis prochainement? BONNE CHANCE! Et lisez ma chronique sur MSN.ca : Cohue à l’aéroport.

Aggressif le monsieur de l'aéroport…

Hier soir, c’était la troisième fois en un mois que je me rendais à l’aéroport de Los Angeles toute seule. Alors que j’étais un peu nerveuse la première fois entre autre à cause du trafic, je suis devenue une habituée…

Au loin, j’ai aperçu un grand au cheveux noirs avec sa valise sur le bord du trottoir. Enfin!! Je me gare, ferme le contact de la voiture et me précipite à sa rencontre. Je me fais arrêter par un imbécile de la sécurité en manque de pouvoir… « Vous ne pouvez pas vous garer madame… » Je lui réponds :  » Mon mari (euh j’ai accéléré le temps) est juste là » et je pointe Charles du doigt qui regardait de l’autre côté, guettant mon arrivée.

« Non madame, il doit venir à vous, vous ne pouvez pas le rejoindre. » Je l’ignore… Le cave commence à me suivre en me criant après :  » Madame vous ne pouvez pas laisser votre voiture là! » AAARRRRGGGGGGG!!!

Avec ma grosse voix, je cris « CHARLES!!!! » Le monsieur de la sécurité était encore sur mon dos, à me crier après que je n’avais pas le droit d’être là… Mais il y avait plein d’autres gens qui faisaient la même chose mais il avait jeté son dévolu et toute sa volonté d’utiliser le  peu de pouvoir qu’il avait sur moi. Heille j’étais chanceuse moi!

Charles arrive à côté de lui, lui jette quelques coup d’oeil pas vraiment amicaux… Le gars est retourné à son poste comme un chien avec la queue entre les deux jambes! Ça prenait un homme j’imagine pour venir à bout de cet imbécile de la sécurité à l’aéroport de Los Angeles.

Une fois dans la voiture, on a pris de notre temps… C’était la fête de Charles mardi… Et sa surprise? Un voyage de trois jours en avion à San Francisco avec un hôtel au centre-ville. Nous partons le 24 juillet, quelques jours avant mon retour à Montréal, prévu pour le 30 juillet.

Tranche de vie terminée 😉