La route entre Big Sur et Santa Barbara

Pour terminer de raconter notre périple de la Thanksgiving, je vous propose de faire la route entre Big Sur et Santa Barbara, sur la côte californienne.

Map picture

DSC_5954À Big Sur, la route sillonne les montagnes dans les falaises près de l’océan. Chaque portion de cette route encourage les touristes à s’arrêter parce que le paysage est à couper le souffle… et il y a beaucoup de possibilités de se ranger sur l’accotement pour admirer le paysage.

Vous passerez Big Sur, Lucia (petit village avec un hôtel-restaurant sur la falaise) et Gorda où plusieurs campings et hôtels sont disponibles tout comme des hot springs. Restez une nuit! Ça vaut la peine (même si les hôtels grimpent les prix et qu’il faut réserver à l’avance) pour le coucher de soleil. Après Gorda, on revient au niveau de la mer. Lorsque vous voyez un signe disant Wildlife Viewing près d’un phare, ARRÊTEZ! C’est le Piedras Blancas Elephant Seal Rookery, la plus grande colonie d’éléphants de mer (plus de 15 000). Les éléphants de mer se rassemblent sur cette plage près de San Simeon. C’est qu’ils sont très drôles ces gros baquets!

DSC_6006Celui-ci se rafraîchissait en se lançant du sable mouillé sur le dos.

Et lui était si proche de la clôture qu’on pourrait croire que c’est un kid kodak!DSC_5967

Ils aiment bien s’entasser pour se faire dorer au soleil en faisant des bruits assez bizarres. De temps en temps, un des gros lards décide de sauter dans le tas et fait fâcher les autres gros lards… Très divertissant à regarder!

DSC_5964

DSC_5996

Et lui, c’est le boss! La plupart des autres sont de jeunes adolescents (qui pèsent plus de 1000 livres!). Lui, il attend les femelles qui arriveront en décembre pour mettre bas. Il les protégera des jeunots qui ne pensent qu’à baiser et à s’accoupler le temps que les femelles sevrent leurs petits. Et lorsque les femelles seront en chaleur, elles vont se tourner vers qui pour s’accoupler? Le sauveur, le gros des gros baquets!

C’était un arrêt fort éducatif avec un guide qui est là pour expliquer tout ça. Vraiment très intéressant avec des enfants aussi! Si vous y allez à la mi-janvier, vous serez chanceux de voir les femelles mettre bas. La plage sera pleine de petits bébés éléphants de mer. On tentera d’y retourner pour capter en images ces petits 🙂

À San Simeon, il y a aussi le château du magnat de la presse M. William Randolph Hearst. On va l’appeler monsieur parce qu’il a fait construire un château qui lui a coûté 10 millions de dollars US à construire… en 1919! La petite demeure comprend 115 pièces sur un terrain de 250 000 acres et a pris 30 ans à construire… Je ne vous en dit pas plus, on va aller le visiter et je vous ramène des photos un autre tantôt.

Passé San Simeon, on passe à Morro Bay et les petits villages côtiers où les pêcheurs de flétan ont établi leurs campements. C’est l’endroit idéal pour manger les produits de la mer que la côte centrale de la Californie a à offrir.

Ensuite, on passe à San Luis Obispo, un village vinicole de la vallée centrale. Les bons vins de la Californie, vous les trouverez ici, pas juste à Sonoma ou dans Napa Valley. On peut visiter les vignobles et déguster les produits locaux. Mais, on ne s’est pas arrêté… On reviendra!

Ensuite, on passe les plages d’Avila et de Pismo, deux villages de villégiatures dignes des films d’Hollywood. Les vacanciers s’entassent dans les maisons sur le bord de la plage qu’on peut louer pour quelques semaines.

La route quitte le bord de l’océan et nous mène ensuite vers la vallée de Santa Ynez dont j’ai déjà parlé. On peut visiter Solvang aussi, un village danois perdu dans cette vallée de la Californie.

Finalement, on arrive à Santa Barbara par la route 154, une route magnifique qui passe dans les montagnes vers la côte… Et le trafic nous attendait sur la route de la côte parce que c’était dimanche, parce que c’était la fin d’un long weekend… Il faut accepter qu’on habite en banlieue de la deuxième ville en importance des États-Unis…

Welcome to… Neverland!

Décidément, Michael Jackson ne voulait pas vieillir… il avait de syndrome de Peter Pan jusqu’au bout des ongles. À son ranch de Neverland, près de Santa Barbara, les admirateurs venaient en grand nombre en ce 4 juillet – Fête de l’indépendance – pour rendre hommage à leur idole. C’était l’endroit le plus personnel de tous ceux que j’ai visité pour l’histoire de Michael Jackson. En arrivant, un monsieur jouait « We are the world » à la flûte traversière. Les fleurs envahissaient les côtés de la grande porte où on pouvait lire « Neverland Once upon a time ». Il y avait une ambiance, un feeling… quelque chose de personnel.

Sur les petites routes de campagne de la vallée de Santa Ynez, le trafic était impressionnant! Et je comprends pourquoi les autorités locales étaient inquiètes de la sécurité si les funérailles avaient eu lieu là. À peine deux gros camions peuvent se croiser sur la petite route, Figueroa Moutain Road.

Justement sur cette route, nous avons eu cette pensée… Michael Jackson a roulé combien de fois dans sa limousine sur cette petite route magnifique au milieu des champs pour se rendre chez-lui à Neverland? C’est dans cet esprit que nous arrivés au cirque…

Évidemment, des médias mais aussi beaucoup de fans… On vendait des chandails, de l’eau et de fraises de la vallée devant les portes de Neverland. La musique de Michael Jackson résonnait partout!

Encore et toujours, la foule n’était pas très contente qu’un autre média s’installe près de la grande porte pour faire un topo… Juste 5 min… SVP!

Ça été un après-midi chaud et épuisant mais je suis contente d’être allée à 2h30 de L.A. (merci Charles d’avoir conduit) pour voir l’endroit si populaire où Michael Jackson allait se réfugier pendant son procès. Vous saviez qu’il avait acheté cette propriété à 29 ans? Il était déjà riche à mon âge 😉

C’est drôle qu’on se retrouve dans cette région pour voir le ranch de Neverland… puisqu’il y a déjà deux mois, Charles et moi étions allés à Solvang, ce petit village danois près de Los Olivos, pour la fin de semaine. Nous avions même visité un vignoble à Los Olivos, Firestone. Hé bien, nous étions à quelques kilomètres de Neverland… sans le savoir!

Funérailles publique vendredi?

Ça reste à confirmer mais CNN confirme depuis plusieurs heures déjà que vendredi le public pourra se visiter Neverland pour rendre un dernier hommage à Michael Jackson.

C’est que jeudi un cortège d’une trentaine de voiture, dont un corbillard contenant le corps de Michael Jackson quittera Los Angeles pour se diriger à 190 km au nord, à Neverland, dans le comté de Santa Barbara. C’est à tout le moins ce que CNN affirme.

Il semble que la police du comté se prépare à la venue des fans et des médias. Évidemment, si c’est le cas, vous pouvez compter sur moi pour être au première loge!