Un mur de feu aux portes de Los Angeles…

Oh Come on! C’est quoi ce titre pour faire peur au monde? La Presse fait sa une avec des photos sensationnalistes et des titres accrocheurs. Je suis très déçue. Oui le « Station Fire » est l’un des plus gros de l’histoire du comté de Los Angeles, oui la situation est critique pour certaines villes dortoirs du nord de Los Angeles… mais il n’y a pas de mur de feu et Los Angeles n’est pas menacée par les flammes…

À Tujunga, des maisons ont été brûlées… parce que ces maisons se situent dans un canyon (entre deux montagnes) et que le feu a utilisé le canyon comme un couloir pour s’étendre. Il a été impossible pour les pompiers d’empêcher le feu dans ce couloir rempli d’oxygène et de carburant (brousailles sèches).

Le feu qui ravage la Angeles National Forest est une menace sérieuse pour de nombreuses banlieues et pour des tours de communications importantes pour la région mais L.A. ne tombera pas sous les flammes… Certains quartiers sont léchés par les flammes mais on ne parle pas de feu qui pourrait détruire complètement la ville. La ville est tellement étendue… C’est comme si le feu était à Blainville dans les premiers quartiers résidentiels. Est-ce qu’on dirait que le feu est aux portes de Montréal?

Et les deux pompiers décédés en service ne sont pas morts le tuyau en main brûlés vifs en train de tenter d’éteindre la bête coûte que coûte… Ils étaient en camion en train de fuir le brasier lorsque le camion a fait une embardé et est tombé dans le canyon plus bas. C’est tout aussi horrible et ils auront les honneurs qu’ils méritent pour leur courage mais il faut regarder les choses comme elles sont.

Ce qui est inquiétant présentement, c’est la qualité de l’air. Même où j’habite, aujourd’hui le ciel est voilé. Toute la grande région métropolitaine de Los Angeles souffre sous le poids d’un imposant nuage gris et brun. Les masques seront définitivement essentiels pour se rendre près des feux aujourd’hui.

Publicités