Le problème des gens riches et célèbres…

Michael Jackson n’était seul à prendre des médicaments… Plusieurs « vedettes » internationales se cachent derrière les calmants et autres médicaments. On n’a qu’à penser à Anna Nicole Smith ou Winona Ryder… Se tourner vers les médicaments pour endormir le mal semble être une pratique relativement commune à Hollywood puisque les médicaments sont plus « safe » que la drogue de la rue. On connaît la quantité exacte d’agent actif, c’est documenté. Contrairement à la drogue de la rue qui peut être coupé avec à peu près n’importe quoi, en plus d’être illégale évidemment.

C’est ainsi que de nombreuses célébrités se retrouvent avec une équipe de médecins dans leur entourage. Et l’aspect dangereux de consommer des médicaments, notamment des narcotiques, c’est la dépendance. Et quand on a des millions de dollars en banque, c’est assez facile de convaincre un médecin de prescrire ce dont on a envie, surtout lorsqu’on promet au médecin un salaire alléchant, comme 150 000 par mois, ce que gagnait Conrad Murray, le médecin qui était avec Jackson lorsqu’il s’est effondré dans sa maison de Bel Air. Mais cette réalité hollywoodienne peut être criminelle…

Les enquêteurs du service de police de Los Angeles se posent présentement des questions sur comment Michael Jackson a réussi à obtenir tous ces médicaments. Il semble qu’il aurait utilisé plusieurs pseudonymes pour obtenir les prescriptions. Omar Arnold, Joseph Scruz, Billy Bray… Tous Michael Jackson. Mais pour un médecin qui accepte de remplir une prescription sous un pseudonyme, même au nom de la protection de la vie privée, c’est illégal autant au niveau de l’état qu’au niveau fédéral. De nombreux médecins qui ont tenté cette pratique dans les dernières années ont vus leur licence retirée et des accusations criminelles pèsent contre eux.

C’est pourquoi les rumeurs parlent que Michael Jackson aurait été assassiné… Certains médecins dans l’entourage de Michael Jackson pourraient être accusés d’homicide involontaire pour avoir accepté de signer des prescriptions destinées à Michael Jackson sous un pseudonyme.

Les tests de toxicologie pratiqués sur le corps de Jackson lors de l’autopsie devrait être dévoilés la semaine prochaine. On devrait alors en savoir un peu plus sur la cause exacte de  la mort du chanteur…

Source: Los Angeles Times

Publicités