L’art de se crémer

Certains y croient, d’autres pas… mais le marketing cosmétique lui, est assez fort pour jouer sur les émotions des femmes, surtout lorsqu’elles sont enceintes.

« Peau plus douce »

« Peau d’apparence plus jeune »

« Pas de différence entre votre peau et celle de bébé »

« Prévient les vergetures »

Pendant ma grossesse, j’ai été plus catholique que le pape… je dois l’avouer…

Crème antivergeture (pas celle à 50$ mais bien celle à 8$ avec collagène et élastine machin) le matin avant de m’habillet, beurrage à l’huile d’amande douce ou au beurre de cacao le soir, tous les jours dès le 3e mois de grossesse.

Les résultats? À peine quelques petites marques mais rien n’a craqué!

Est-ce la génétique ou l’apport du collagène et des autres produits soit disant « miraculeux » qui, soit dit en passant n’ont pas besoin de coûter 50$ pour hydrater la peau, qui ont fonctionné? Ça reste un mystère…

Quoi qu’il en soit, c’était un petit moment de bonheur pour moi de flatter ma bédaine soir et matin. Un petit moment pour parler au bébé en gestation et de sentir tranquillement un lien s’établir avec ce beau bébé en devenir!

Publicités

Une réflexion sur “L’art de se crémer

  1. Le secret, paraît-il, c’est de ne pas prendre trop de poids. Mais quand t’accouches d’un bébé de presque dix livre comme moi, disons que c’est un défi :-). Bref, j’ai eu des vergetures malgré les crèmes, mais je ne me fais pas de complexes avec ça. Je ne portais pas le chandail bédaine avant de toute façon 😀

Les commentaires sont fermés.