Vaccinera, vaccinera pas…

Au Québec, le vaccin contre la grippe H1N1 vient d’arriver, la vaccination sera disponible dès la semaine prochaine, semble-t-il…

Ici à L.A., on vaccine depuis deux semaines. Un premier vaccin inséré dans les narines, et celui injecté devrait arriver sous peu. Certaines cliniques de la grande région métropolitaine de Los Angeles offrent même le vaccin gratuit aux personnes à risque de complications. La Californie est un des états où la grippe H1N1 se propage le plus rapidement.

Hier, des infirmières de plus de 30 hôpitaux de la Californie ont revendiqué des outils pour se protéger (et protéger leur famille contre une pandémie de H1N1). Elles menacent de faire la grève si elles n’obtiennent pas une protection adéquate avec un protocole précis.

Et chez-nous au Québec, le débat est encore sur le besoin de vacciner ou pas…

Je peux comprendre les doutes de certaines personnes quant au vaccin H1N1. Est-ce que je me ferai vacciner… sais pas encore. J’hésite… pourquoi? Aucune idée! J’imagine que le ferais si j’étais à Montréal. Je devrais puisque mes poumons sont faibles depuis que je suis toute petite. Mais ici en Californie, je ne sais pas où aller, ça l’air compliqué…

Par contre, il faut garder en tête que si vous refusez de vous faire vacciner pour la grippe H1N1, vous perdez le droit de vous plaindre contre les efforts de santé publique à contraindre la pandémie. C’est comme perdre le droit de chialer contre le gouvernement si vous n’allez pas voter aux élections.

Aussi, si vous décidez, en toute connaissance de cause, de ne pas vous (ou vos enfants) faire vacciner contre le H1N1, VOUS DEVEZ respecter des règles de santé publique: garder les enfants (ou vous) à la maison pour au moins 7 jours s’ils sont malades, éviter les contacts avec d’autres si vous ou vos enfants sont malades, éviter les bains de foule, éviter de voyager (avion, autobus, hôtels, piscine, voisinage, famille, etc…). Vous n’êtes pas prêts à faire ces « sacrifices » – qui selon moi ne sont pas des sacrifices mais plutôt des actes consciencieux de civisme et de savoir-vivre – allez vous faire vacciner.

Et si vous êtes malades, ces règles s’appliquent pendant 7 jours… Parce que même quand la fièvre est tombée, vous êtes encore contagieux.

Si vous ne voulez pas vous faire vacciner, vous ne devez pas risquer de contaminer les autres. Parce que ça serait vraiment triste qu’une personne souffre de complications à cause de vous… et même qu’une personne décède des complications de grippe H1N1 parce que vous avez décidé de ne pas vous faire vacciner. Dans le cas de la grippe H1N1, on ne parle pas de vaccination individuelle… c’est un effort collectif pour enrayer une pandémie mondiale.

Dans la majorité des cas, la grippe H1N1 c’est une grippe, une grosse grippe d’homme… sur le cul une semaine. Avez-vous les moyens de vous retrouver non-fonctionnel pendant une semaine? C’est un risque à prendre. Si vous croyez qu’une grippe c’est pas si mal… c’est votre choix. Mais ce choix devient collectif si vous devenez à risque d’en contaminer d’autres.

J’ai un neveu de presque 17 mois qui est toujours malade à cause des virus de la garderie… Pourquoi? Parce que des ingénieux de parents décident d’envoyer leurs enfants à la garderie même s’ils sont malades. Et de nombreux illuminés vont faire ça même si leurs enfants (ou eux) ont la grippe H1N1… C’est un manque de responsabilité, de civisme, de savoir-vivre, de respect comme cracher dans les rues ou éternuer en submergeant vos voisins.

Vous êtes en forme, mangez bien, faites de l’exercice au moins trois fois par semaine… Vous n’aurez sûrement pas besoin du vaccin. Mais si vous tombez malade, n’allez pas vous promener où d’autres pourraient l’attraper. Faut pas monter sur les grands chevaux à propos de la grippe H1N1… juste un peu de prévention, ça aide à remettre les idées des illuminés en place 😉

Et vous, vous allez vous faire vacciner? Allez, un peu d’altruisme!

Petit supplément d’information… La Californie est l’un des états où la vaccination chez les enfants (pour tous les vaccins: rubéole, polio…) n’est pas obligatoire. Entre 1 et 2 % des parents californiens refusent de faire vacciner leurs enfants de peur qu’ils soient autistes ou autres complications dont la vaccination serait responsable… Et dans certaines régions de la Californie, les cas d’éclosion de maladies « enrayées par la vaccination » reviennent aux chiffres d’avant la  disponibilité de ces vaccins…

Ce message n’a pas été payé par les compagnies pharmaceutiques qui fabriquent les vaccins. C’est mon opinion. Allez pas chercher le complot international derrière…, il n’y en a pas!

Publicités

7 réflexions sur “Vaccinera, vaccinera pas…

  1. Salut ma belle,

    Pour la première fois depuis que tu écris ce blogue, je dois t’avouer que je ne suis pas d’accord avec toi! Premièrement, nous ne connaissaons pas les effets secondaires de ce vaccin, les essais cliniques ne sont même pas complétés alors on ne sait même pas encore ce que l’on risque de subir …je ne suis pas certaine de vouloir « imposer » ce vaccin à mon corps…imagines à mes enfants!! Je suis sur mes gardes et le domaine médical se contredit sans cesse à propos de ce vaccin….Qui croire??

    Et puis, en ce qui concerne les ingénieux de parents qui envoient leurs enfants à la garderie même s’ils sont malades et bien j’en fais partie!! On s’entend, je n’enverrais pas mon enfant qui vomit, a de la fièvre ou une gastro à la garderie mais un rhume??? Et oui, les enfants sont des éponges à microbes…si nous gardons un enfant à la maison pour un simple nez qui coule ou une petite toux, nous perdrons tous nos emplois! C’est facile quand il y a un des deux parents à la maison en tout temps mais quand les deux travaillent, c’est impossible!!!

    Là où je suis d’accord par exemple, c’est de rester à la maison si nous sommes malades. Me semble que c’est logique d’éviter de contaminer les autres. Par contre, il va falloir un peu de laisser-aller de la part des patrons car je ne suis pas certaine que tous les boss d’entreprise soient tous prêts à perdre un ou plusieurs de leurs employés quelques jours afin de préveni la contagion…n’oublies-pas que c’est la rentabilité qui compte avant tout!!

    Sans rancune ma belle! Continues ton beau travail!

    Pat xx

  2. Patricia, sans prôner la vaccination à tout prix – je comprends les réserves d’effets secondaires – mon point c’est plutôt de faire réfléchir les gens sur la responsabilité d’une telle décision.

    C’est facile de dire « Moi je ne veux pas me faire vacciner »… Mais avec une décision, vient une conséquence, et ici c’est la responsabilité de contamination. Je n’ai aucun problème avec ceux qui ne veulent pas se faire vacciner… ces gens-là (dont moi!) devront juste être plus prudents et faire preuve de civisme…

    Pour les enfants malades en garderie… quand on enfant fait de la fièvre, est sur antibiotiques ou ne semble pas le monstre de d’habitude… il doit rester à la maison.

    Et quand les employeurs se rendront compte que le tiers de leur staff n’est pas productif parce qu’ils ont demandé une personne malade de rentrer au bureau, ce seront eux qui se mordront les doigts… Vive le télé-travail – quand c’est possible – pour les personnes malades!

  3. Je vais me faire vacciner Mariève, car je préfère utiliser mes congés de maladie pour certains loisirs, plutôt que d’être malade!

  4. Ok c’est moi la maman du 17 mois toujours malade.. Moi-même pharmacienne, le secret professionnel m’empêche de m’emporter contre mes propres clients qui contaminent mes enfants! Ils viennent chercher antibio, tempra, advril ,sirop, suppositoires et le lendemain, le ti-loup est à la garderie après une hospitalisation de 3 jours pour pneumonie?!? Normal parce que les 2 parents travaillent..? Je ne pense pas! Si tu n’es pas prêt à prendre les sacrifices de manquer quelques jours de travail (au pire à nos frais).. laisse faire la maternité.. le sacrifice est trop grand! Ou encore, il y a des parents qui donnent d’emblée du tempra à leurs enfants le matin avant de partir pour la garderie.. au cas où il ferait de la fièvre! WOW! C’est beau ça! Ou encore, on apprend que l’enfant a vomit toute la nuit et il est quand même à la garderie le lendemain! Beau jugement! La gastro, si banale est-elle est contagieuse 48 heures après le dernier symptôme!

    En ce qui concerne le vaccin, ce qui fait surtout peur aux gens ce sont les adjuvants que le vaccin contient! En fait, cet adjuvant n’est pas l’adjuvant habituellement utilisé dans les vaccins au Canada, mais celui utilisé en Europe depuis des années.. Donc pas de risques supplémentaires.. Cet adjuvant (même le supposé dérivé du mercure!) est sans danger pour nous!

    Et si jamais je ramenais la grippe chez-nous et que mes enfants ne sont pas vaccinés.. je ne me pardonnerais jamais mon insousciance et mon indifférence face à notre problème social du je-m’en-foutisme-international.. le vaccin, je l’aurais parce que j’aime mes enfants!

    Et maman.. WOW bonne réflexion! Si seulement tout le monde pensait comme nous!

  5. Dans mon cas, je n’ai pas pris de décision pour le vaccin… Cependant, je considère que je suis un parent responsable car je m’assure que ma fille soit en état de fréquenter la garderie avant tout autre chose…

    J’aimerais apporter un bémol à tout ceci. Je crois qu’il n’y a pas juste des parents irresponsables et manquant de jugement mais il y a aussi des régléments de garderie… Dans mon cas, Audrey-Anne a fréquenté une CPE alors c’était assez restrictif. Pas de garderie, si température, symptome de diarhée ou de gastro. Et si l’enfant avait l’air malade, ils prennaient la température avant que le parent quitte la CPE. Mais en milieu familial… comment ça se passe?

    Les amies que j’ai ici et dont leurs enfants fréquentent le milieu familial ben n’ont pratiquement aucune restriction alors allo la contamination. Attendons-nous bien, il y a de la contamination partout mais…

    De plus, est-ce qu’on enseigne les bonnes règles d’hygiène partout??? Ma fille ayant fréquenté la CPE a déjà dit à mon chum, qui se soucis peu de se genre de truc, d’éternuer dans le creu de son coude afin de ne pas transmettre ces microbes… Le méga fou rire que j’avais eu…

    Beaucoup restent mal informés sur l’hygiène à adopter pour éviter la propagation des microbes. Un jour, dans le train, en fin de grippe j’avais toussé, la dame assise devant moi m’a regardé comme si je venais de la planète Mars parce que je toussais dans le creu de mon coude. Le plus drôle c’est qu’elle a dit à son amie assise à ces côtés,  » tu parles du façon de faire… » Je l’ai regardé et je lui ai dit que c’était normal et une question de savoir-vivre.

    Bref, il reste qu’on ne doit pas paniquer non plus. Des microbes, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. De plus, nous sommes dans une société un peu trop anti-tout, si vous voyez ce que je veux dire…

    Faire attention et savoir-vivre c’est une chose mais pouvons nous arrêter d’asceptiser trop nos environnements et nos enfants???

Les commentaires sont fermés.