Le docteur n'aurait pas injecté de médicament…

L’avocat du médecin personnel de Jackson, Conrad Murray, affirme que le médecin n’aurait pas injecté de médicament à Michael Jackson quelques minutes avant sa mort. La rumeur qu’il aurait injecté des anti-douleur puissants est démentie par l’avocat et dit que ces allégations sont « absolument fausses ».

Dans une entrevue au L.A. Times, l’avocat Edward Chernoff dit qu’il n’y avait ni Demerol, ni OxyContin. Chernoff était avec le Dr Murray lors de l’interrogatoire de trois heures hier avec la police de Los Angeles. Il semble que Jackson était déjà inconscient lorsque le médecin est entré par hasard dans la chambre de Jackson à Bel Air mais qu’il avait encore un pouls.

Publicités