San Francisco: ville européenne de Californie

Nous y sommes allés deux fois dans la dernière année. À ces deux reprises, j’ai senti l’âme de cette ville vibrante et énergisante. Souvent cachée derrière son foulard de brouillard, l’imprévisible San Francisco offre le dynamisme de la grande ville et la proximité pour visiter à pied – une rareté en Californie.

Notre première visite à San Francisco, c’était en juillet. Un forfait-vacances avec Southwest Airlines nous a permis de profiter d’un vol aller-retour entre Burbank et San Francisco et d’un hôtel de la chaîne Joie de Vivre dans un secteur en gentrification de San Francisco. C’est que l’hôtel Carlton est à la limite entre deux quartiers (Nob Hill et Tenderloin), près de la station de tramway Union Square – la Mecque du magasinage – mais à quelques pâtés de maisons c’est Tenderloin, le Hochelaga-Maisonneuve de San Francisco. Pour l’emplacement, c’était parfait, mais disons que pour marcher tard le soir, il fallait emprunter les routes achalandées.

Voici quelques photos de nos deux voyages dans l’une des plus belles villes de Californie:

Union Square est l'une des stations-terminus où le tramway tourne sur une plaque de bois pour changer de direction.
Pour explorer au-delà des sentiers battus, nous avons loué une bicyclette pour traverser le Golden Gate Bridge. Nous sommes allés explorer Sausalito et Tiburon, deux petites villes de l'autre côté de la baie. Une belle ballade qui nous a valu des douleurs au popotin pour le lendemain.
Lors de cette journée de vélo, nous avons parcouru 23 km en vélo.
À l'intérieur de la prison d'Alcatraz, les cellules s'alignent. Une visite éducative mais aussi troublante. C'est une visite à ne pas manquer lors de votre passage à San Francisco. N'oubliez pas qu'il faut réserver les billets à l'avance.
Un dernier regard vers cette île vraiment fascinante dans la baie de San Francisco, Alcatraz.
Lors de notre visite en juillet, des plaisanciers profitent des quelques heures de soleil avant que le brouillard n'envahissent de nouveau la baie le soir venu.
La route la plus sinueuse d'Amérique... Lombard Street. À notre deuxième visite, on l'a emprunté en voiture... Mais il faut être patient, beaucoup de touristes veulent descendre Lombard Street.
Les tramways sont un moyen de transport très pratique à San Francisco. Si vous êtes en ville pour plus d'une journée, achetez une passe, c'est beaucoup plus avantageux.
Charles, toujours à la recherche de la meilleure photo...
Après deux visites à San Francisco, nous avons pu capter un bout du fameux Golden Gate Bridge. Pas facile de le prendre en photo pendant ces périodes de brouillard qui fait la recommée de San Francisco.
Dans le Conservatory of Flowers, situé dans le Golden Gate Park, on peut voir des fleurs tropicales, comme celles-ci, des fleurs carnivores qui se nourrissent de petits insectes.
Sur le quai 39, dans le Fisherman's Wharf de San Francisco, les otaries sont maîtres. Depuis un tremblement de terre majeur en 1991, les otaries se prélassent au soleil en grand nombre.
Principalement des mâles, les otaries s'agglutinent sur le quai 39 à San Francisco. Ce qui ne fait pas le bonheur des pêcheurs qui les considèrent comme des nuisances à leurs activités commerciales.

Ne cherchez plus les otaries au quai 39. Il semble qu’elles préfèrent les anchoies de l’Oregon maintenant, plus abondantes que dans la baie de San Francisco. C’est une mauvaise nouvelle pour les scientifiques qui tentaient de comprendre pourquoi les otaries avaient élu domicile dans la baie de San Francisco après un séisme. On attribue le mouvement des otaries par un manque de nourriture et le réchauffement de l’eau à cause des changements climatiques. Une autre hypothèse de leur subite envie d’aller voir ailleurs pourrait être l’activité sismique dans la région de San Francisco… Est-ce que le monde est prêt pour un autre important séisme? Pas tout de suite SVP.

Publicités

Une réflexion sur “San Francisco: ville européenne de Californie

Les commentaires sont fermés.