Los Angeles et sa diversité

Après une balade dans le Los Angeles historique, nous nous sommes dirigés vers le Little Tokyo. C’est un quartier où la majorité des magasins japonais se sont agglutinés. Par contre, la communauté japonaise n’habite pas ce secteur, trop près du centre-ville, trop achalandé et beaucoup trop bruyant!

C’est dans une petite place qu’on retrouve le charme japonais des petits commerces de sushis ou de nourriture typiquement japonaise. La décoration de Tokyo Plaza rappelle exactement la perception qu’on peut avoir du Japon. Tranquille, remplie de verdure et décorée de bois brut et de bambou. C’est un endroit agréable à découvrir mais en 10 minutes, on en avait fait le tour!

Direction, Angel’s Flight, un funiculaire datant du début du XXe siècle. Ce funiculaire permet de passer de Hill Street à Bunker Hill Street en 70 secondes. Il a été construit en 1901 alors que Bunker Hill Street était un quartier résidentiel branché où les travailleurs montaient le soir et redescendait le matin pour travailler. À notre grande déception, le funiculaire était en réparation.

Angel's flight

Juste en face du funiculaire, il y a le Grand Central Market, un espèce de marché Jean-Talon pour les communautés culturelles de Los Angeles. On peut acheter de la nourriture et aussi manger sur place. Du Moyen-Orient au Salvador en passant par la Chine et le Japon… on peut manger de tout!

Grand Central Market

En sortant du Grand Central Market, on arrive sur Broadway… Cette rue a définitivement connu de meilleurs jours… Maintenant envahie par les communautés culturelles, principalement les Mexicains, cette rue a été transformée par l’arrivée de commerce de détails à bon marché.

Les nombreux cinémas au sommet de leur gloire dans les années 1920-1930 ont été pris d’assaut par les commerces de cossins fait en Chine ou au Mexique. D’autres ont été transformés en église évangélique. Quelques uns continuent de projeter des films, en espagnol seulement.

Palaces

Le quartier rappelle la gloire de Los Angeles dans les années folles. L’architecture imposante est maintenant défraîchie et manque d’entretien. Il est vraiment dommage de constater la richesse architecturale de ce quartier tomber littéralement en ruine. Depuis quelques années, des organisations tentent de préserver ces trésors historiques de la pelle mécanique mais comme plusieurs deviennent dangereux, la destruction est la seule solution.

Architecture downtown L.A.

C’est dans ce quartier aussi qu’on retrouve des magasins d’entrepôt. Ces magasins vendent des surplus des manufactures provenant directement de Chine par le port de Long Beach (Los Angeles), le plus gros port des États-Unis. Ce quartier est même séparé en districts: fashion district où les vêtements sont vendus à la douzaine, toy district où les cossins Made in China dominent et jewelry district où les carats et les diamants n’ont pas de limite de grosseur!

En marchant sur Broadway, nous étions dans le jewelry district. La clientèle de ces magasins n’est pas celle qu’on a pu voir chez Dukes à Malibu… Disons que le clash entre pauvres et riches arrive comme une gifle dans ce quartier. Difficile de croire que quelques minutes de voiture plus loin, le Kodak Theater prône sur Hollywood boulevard…

Publicités