Charte du respect de la femme enceinte

Parce que j’en suis rendue au-delà de la limite des 40 semaines…

Parce que j’ai vécu une grossesse en santé et tout à fait normale…

Parce que ma première grossesse m’a fait réalisé plein de choses…

Je me permets d’émettre la Charte du respect de la femme enceinte:

1. Les affiches dans le métro avec une madame qui se tient le ventre, c’est pas de la décoration. Lorsque c’est inscrit siège prioritaire, ce devrait être pour les gens qui en ont besoin. J’ai souvent remarqué que les gens sont dans leur bulle dans le métro. Normal, moi aussi je n’ai pas me frotter à des étrangers en me réveillant ou après une journée de travail… Par contre, lorsqu’on est assis dans un siège prioritaire, c’est un devoir de vérifier si une personne n’aurait pas besoin de ce siège. Une question de respect et de civisme.

2. De plus en plus de commerçants offrent des places de stationnement réservées aux jeunes familles et aux femmes enceintes. Il n’y a pas de vignettes requises pour se stationner dans ces cases de stationnement… mais pensez-y donc deux fois avant de prendre ces places. Ça devient vraiment fâchant de remarquer que la p’tite madame au Wal-Mart s’est stationnée dans cet emplacement pour ne pas avoir à marcher 3 pas de plus avec son panier rempli de chips et de liqueur en spécial…

3. Avant d’être moi-même enceinte, je l’avoue, j’étais attendrie par les bedons ronds au centre d’achat. Mais de là à les pointer du doigt… NON! Ben oui, je suis enceinte jusqu’aux oreilles mais c’est pas une raison pour manquer de subtilité en arrachant le bras de votre conjoint au passage d’une baleine échouée se balançant tant bien que mal pour avancer!

4. C’est pas parce qu’on est enceinte qu’on a le goût de parler à des étrangers… Combien de fois je me suis fait demander par une caissière, une vendeuse et même des purs étrangers sur la rue : « C’est pour quand? » ou « C’est un garçon hein? » NON MAIS DE QUOI JE ME MÊLE! Le pire, c’est quand une caissière d’une épicerie m’a dit que je ne devrais pas flatter ma bédaine parce que j’allais gâter mon bébé… Gardez donc vos stupides réflexions et vos élans de diseuses de bonaventure pour deviner le sexe du bébé.

Voilà c’est dit!

Vous avez d’autres articles à ajouter à cette charte, be my guest 🙂

Publicités

5 réflexions sur “Charte du respect de la femme enceinte

  1. ah merci!
    haha.

    j’ajouterais à ça qu’avant d’accoucher, on n’a pas envie d’se faire dire qu’une telle cousine a déchiré jusqu’à l’anus, que ça été tellement souffrant, que le travail a duré 38h, que le bébé avait trois tours de cordon autour du cou, que ça été la piiiire douleur au MONDE.

    et aussi, je voterais pour un règlement qui dit que toute personne qui n’a jamais été enceinte ou qui n’a jamais eu d’enfant n’a pas le droit de passer des commentaires sur la manière de vivre la grossesse… c’pas parce que t’as lu un article dans le châtelaine que t’as le droit de me juger si je mange telle ou telle affaire, si je fais telle ou telle chose!

    voilà! 🙂

  2. LOL

    J’ajouterais, pour les travailleuses salariées: « Si tu es un collègue de travail qui ne m’a jamais adressé la parole avant que je sois enceinte, n’essaie pas à présent de toujours venir t’asseoir avec moi à la cafétéria pour « jaser bedaine ». Aussi: « Ce n’est parce que je suis enceinte que ma bedaine devient mon unique sujet de conversation possible. Je suis encore capable et j’ai encore envie de parler d’autres sujets. »

  3. J’ajouterais interdiction formelle de flatter la bedaine sans permission. Je me souviens que tous ces gens qui voulaient toucher m’agaçaient au plus haut point. Non, mais je leur flattais-tu la bédaine moi? 🙂
    Et en passant, félicitations à la nouvelle maman! 😉

Les commentaires sont fermés.