Se battre pour les droits d’auteur

Pas toujours facile de se battre contre des ignorants… Parce que vous ne savez peut-être pas que reproduire intégralement un article d’un journaliste – appelé simplement copier-coller – c’est illégal. C’est comme télécharger un film sur internet. Le mieux si vous voulez mettre un article intéressant sur votre blogue ou sur un site internet, c’est de mettre un extrait (pas trop long, le lead par exemple) et mettre ensuite le lien vers la publication originale.

Avec internet, ça devient difficile de gérer les droits d’auteur, d’autant plus quand on est indépendant. Mais, grâce à Google, et un exercice qu’il s’appelle s’autogoogler, j’arrive à voir qui sont les copieurs…

Et hier, c’était ma tournée du web. J’ai vu un blogue qui avait mon texte sur le dépotoir électronique du Guiyu, en Chine, celui que j’ai vendu à l’Agence Science-Presse après avoir remporté la bourse Fernand-Seguin.

J’envoie un courriel au blogueur dont voici l’intégral:

Bonjour,
J’ai vu qu’un de mes articles écrit pour l’Agence Science-Presse se retrouve sur votre site internet à l’adresse suivante:
http://faceanous.blogspot.com/2009/10/guiyu-en-chine-la-poubelle-du-monde.html
Reproduire un article d’un média sans l’autorisation de l’auteur représente une violation de la loi sur le droit d’auteur. Je suis journaliste indépendante et je gagne ma vie à écrire des articles sur différents sujets.
Vous avez maintenant deux choix: je vous offre d’acheter l’article (selon les tarifs proposés par l’Association des journalistes indépendants du Québec –
www.ajiq.qc.ca). Vous pourrez ainsi mettre le texte intégralement sur votre site internet ou encore que vous rédigez une introduction et faites simplement un lien vers l’article en question sur le site de l’Agence Science Presse.
Je vous remercie de votre compréhension.
Mariève Paradis

Avec des fautes de même, je comprends qu’il doive prendre du contenu venant de d’autres sources que lui-même pour alimenter son blogue… Et il m’a répondu:

coucou,
c’est une blague j’espere?
j’ai mis un ou plusieurs articles de vous dénonçant des HORREURS QUE VIVENT CERTAINS HUMAINS, ok, et alors je l’ai pris du net et copier dans un simple blog. je ne suis ni liberation ou le monde…
alors si j’avais mis un lien ça changerait quoi? rien vous ne pourriez rien faire.
donc faites moi la liste de vos articles et je les vire. MERCI!
je pensais que ce genre d’article était fait pour être diffusé une information au maximum, et comme j’ai trouvé que ce que vous aviez écrit était intéressant et IMPORTANT POUR SES GENS QUI VIVENT LA MERDE! je l’ai posté sur un simple blog de merde qui cherche à montrer des choses horribles. face à nous. aujourd hui je me retrouve face a vous. ca encourage beaucoup de recevoir ce genre d’email  »
Reproduire un article d’un média sans l’autorisation de l’auteur représente une violation de la loi sur le droit d’auteur. Je suis journaliste indépendante et je gagne ma vie à écrire des articles sur différents sujets. »
sur le coup je croyais que c’etait un mot sympa d’encouragement.
je penser qu’un article était pour dénoncer et pas juste ce faire du pognon. mais ok je vous comprends donc ok je vais les virer. encore MERCI.
je vais donc aller chercher un autre article sur ses sujets. et les remettre sur ce blog de merde.
je vous encourage à voir nos films de « a chaque probleme sa solution » http://achaqueprobleme.blogspot.com/ que nous realisons SANS POGNON et que nous mettons sur le net pour dénoncer des problemes des enfants dans le monde!
merci

Attitude de merde ici… Comme si un article était nécessairement du bien public. J’ai beaucoup de difficulté à comprendre ce genre de raisonnement. Mais bon. Je lui ai renvoyé un courriel poli, mais un peu plus ferme, malgré son ton plus ou moins gentil:

Bonjour Renaud,
Je ne voulais surtout pas vous offenser à ce point mais seulement vous informer que faire du copier-coller pour remplir les pages de votre blogue: c’est comme télécharger des films sur internet. C’est illégal.
Si vous aviez mis un extrait de l’article avec un lien vers l’original c’est légal… mais lorsque vous prenez le texte au complet sans souligner où l’article a été publié, ça consiste en une infraction à la loi sur le droit d’auteur.
Ce n’est surtout pas une question d’argent, seulement une question de droits. Ce texte m’appartient et j’en possède les droits, comme n’importe quelle auteur d’une « oeuvre » genre un film, une chanson, un livre.
Je vous l’ai mentionné dans mon courriel, si vous voulez garder les textes sur votre blogue, publiez le début du texte et renvoyez les gens sur le lien original pour terminer leur lecture. Cette pratique est tout à fait légale.
Vous êtes bien chanceux que ce soit moi qui vous l’apprenne qu’un journaliste du Libé ou du Monde qui vous envoie une mise en demeure au cul.
Bonne journée
Mariève Paradis

Et finalement, sa réponse… là je laisse tomber. Le type est en manque d’affection ou d’attention, inutile de s’attarder inutilement:

coucou,
j’espère vraiment que le monde ou liberation ou autres me fassent un procès au cul, mais un gros procès. je pourrais passer à la télé et en plus vous faire la pub et bien évidemment faire la pub sur les films des enfants que je réalise.
merci encore.
dites moi les articles de vous que je dois virer.
encore désolé de vous avoir choqué.
merci.
reno)

Et c’est la vie d’une journaliste indépendant qui cherche seulement à faire reconnaître ses droits sur des articles qu’elle a écrit…  Ceci n’est pas une vengeance (bien que ça fasse du bien) mais plutôt un billet éducatif pour vous montrer ce que signifie reproduire du contenu sur internet…

Quand vous lisez des trucs sur internet, dites-vous que quelqu’un les a écrit et que si c’est bien écrit, il faut respecter cette oeuvre. Merci!

Publicités

6 réflexions sur “Se battre pour les droits d’auteur

  1. Bonjour, je comprend votre point vue, c’est avec ça que vous gagnez votre vie. VOus comparez ça au piratage d’un film, le piratage evite de payer pour aller au cinema ou d’acheter un dvd parce que cela nuie directement a l' »industrie » de l’image. VOus precisez que vous aviez deja vendu votre article, donc j’aurais pensé (mais je n’y connais rien) que vous auriez laisser les droits avec, ou ayant deja touché une remuneration cela ne vous aurait pas derangé d’etre citée, ou plutot copiée.
    C’est un sujet qui m’importe beaucoup comme a vous, et je pense que le blog de cet internaute est a vocation de diffusion d’information…étant donné le sujet pour ma part peu importe le moyen de diffusion l’important est l’information. Je ne pense pas que ce blog ait été crée pour etre simplement « rempli », c’est une sorte d’archive de faits important, peut être l’avez vous parcouru, je ne pense pas sinon vous vous seriez aperçu que si plus de personnes prenaient le temps comme lui, prenaient sur leurs temps, de rassembler de diffuser d’archiver, de communiquer sur des sujets plus que brulant, vous pourriez, plus tard, ne plus avoir a ecrire sur de tels sujets. Mais vous avez raison la loi c’est la loi… parfois qd on est du meme combat le positif pourrait juste prendre le dessus…
    Amicalement, nicolas

  2. Merci pour ton commentaire, Nicolas. En journalisme en général, quand on publie un article, on vend les droits de première publication. Je dis en général parce que de plus en plus au Québec les magazines demandent de signer des contrats cédant tous les droits pour un article. Lorsqu’un tel contrat est signé, le journaliste ne peut plus revendre son article à une autre publication.
    La revente est une pratique qui permet à un journaliste – surtout indépendant – de faire des reportages fouillés et indépendants sur des sujets chauds tout en étant capable de gagner sa vie. Si on était tous des Tintin à dénoncer les méchants… on ne vivrait que d’eau fraîche et de passion… et c’est pas assez quand tu as des dépenses, ne serait-ce que reliés au reportage.
    Ce reportage sur le dépotoir électronique, je l’ai vendu une fois et j’ai aussi gagné un prix… C’est un article dont je suis très fière et dont je possède encore tous les droits et je m’applique à les faire respecter.
    Je n’ai aucun malaise à être citée… quand on cite quelqu’un, on met quelques paragraphes et on laisse le lien vers le texte original. Si on met le texte intégral, c’est copier. Et copier c’est pas respecter la personne qui l’a écrit.
    Les médias sont en crise présentement partout dans le monde… et c’est pour une raison: les lecteurs ne veulent plus payer pour « consommer » de l’information. C’est un problème de retrouver des blogues qui font – même avec de bonnes intentions – une revue de presse ou un exercice d’archivage d’articles sur un sujet… Parce que les lecteurs vont aller sur ces sites plutôt que de se rendre sur les sites d’information et nous journalistes n’auront plus de travail parce que les sites d’information ne pourront plus justifier notre emploi.
    Ainsi, ce genre de situation comme le dépotoir électronique à Guiyu ne sera plus dénoncé parce que les journalistes n’auront plus les moyens de les couvrir sur le terrain.
    Donc, ce blogue, comme bien d’autres, même s’il pense dénoncer et informer, tire dans le pied de la grande cause de la dénonciation d’horreur parce que ça prend des sous pour dénoncer ces horreurs.

    Merci beaucoup pour ton commentaire!

  3. Bravo Mariève d’avoir fait respecter tes droits.

    Nicolas c’est exactement la même chose que pour les films, livres, DVD, et musique. Nous écrivons des articles, des textes qui nous appartiennent. C’est notre gagne pain. Déjà que les journalistes indépendants sont mal payés et doivent se battre contre des contrats qui nous dépouillent de tous nos droits, nous devons aussi nous battre contre des personnes qui pensent que de diffuser nos textes est de la publicité pour nous. En plus quand il s’agit de texte qui dénonce comme ici, des problèmes graves, on pense que c’est d’utilité publique de les diffuser. Et non. Désolée mais si tout le monde se met à diffuser tous les textes des journalistes indépendants sans payer, on peut changer de métier et aller travailler chez Mc Do !!!!

  4. coucou,

    une reponse rapide ecrit comme un pied. un gros pied de blogger. 🙂

    je pense que votre problème est la. LE MOT VENGEANCE POUR UN BLOG vous vous attaquez pas à la bonne personne. désolé. mais je comprends votre détresse, vous souffrez. alors lâchez vous sur un simple blogger, je suis prêt a être votre blogger dé fouloir pour vous…

    je reste un blog, un vide ordures du monde, qui fait ca vite pendant son travail faisant le tintin comme vous m’appelez, en plus avec des FAUTES d’orthographe comme vous aimez à le soulignez comme une 1 er de classe ( Avec des fautes de même, je comprends qu’il doive prendre du contenu venant de d’autres sources que lui-même pour alimenter son blogue ) que c’est beau 20/20.
    je ne suis pas une plume comme vous, parfaite et subtile, vous avez raison. je suis un blogger parmi des millions.

    je suis juste un blogger à deux balles qui parle des autres pas de moi. donc vous vous permettez de dire cela «  » »Ceci n’est pas une vengeance (bien que ça fasse du bien) » » »

    vous avez cas faire un email comme ça aux grands voleurs! même un article, portez plainte à GOOGLE et les autres sur les copier coller du net, Cinema, Musique, ( vous êtes l’exemple, vous n’avez jamais téléchargé ou simplement regardé sur youtube! tout y est pratiquement volé vous êtes peut etre hors la loi aussi ? non impossible, pas vous )
    ou est votre article sur ce sujet? je suis pret à bosser avec vous, avec ma petite dyslexie qui vous plait beaucoup.
    sans oublier de parler du Dessin, Photos, articles.

    bon courage pour ce long combat. en tout cas j’ai virer votre article. j’attends toujours votre liste.

    en tout cas, vu que j’ai la chance de parler à une grande journaliste pourriez vous faire un article sur les reportages des enfants. Afrique, Chicago, Colombie, Arménie etc…deja réalisé.. juste pour nous aider un peu.

    MERCI.

    bizous. peace and pognon.

    TINTIN.reno)

  5. Je crois Reno que tu n’as pas bien saisi ce qu’est un blogue… Un blogue ça ne devrait pas être une poubelle d’information… Mais il y en a malheureusement beaucoup sur le web d’où la difficulté à trouver de l’information juste et pertinente.
    Un blogueur devrait aussi être capable d’écrire sans trop de fautes d’orthographe… ou au moins avoir un correcteur automatique qui corrige avant de publier. Je n’ai pas une plume parfaite… mais c’est mon métier alors mieux vaut que je le fasse correctement n’est-ce pas?

    Mais c’est ma vision d’un blogue, peut-être pas la tienne…

    Ce n’est pas personnel… j’ai fait ce billet dans un but d’informer les gens des conséquences du copier-coller sur le web. J’ai publié vos courriels pour montrer l’ignorance des blogueurs sur les lois sur le droit d’auteur. En connaissez-vous des agents immobiliers qui ne connaissent pas le droit immobilier? Un peu paradoxal alors qu’un blogueur ne connaisse pas la loi sur le droit d’auteur…

    Pour des articles sur les enfants, envoyez-moi des sujets à explorer, il me fera plaisir d’y jeter un coup d’oeil et même de me rendre sur place si j’obtiens une bourse pour en parler… J’y crois à la dénonciation d’horreurs… surtout faites sur des enfants.

    Merci pour ton commentaire.

Les commentaires sont fermés.