Quel con!

Ce matin, mon voisin d’en bas a décidé de faire jouer de la musique… pas juste un peu là, DE LA MUSIQUE!!!

Mes chats troublaient, ça faisait vibrer mon plancher à un point tel que le tapis me chatouillait les pieds. J’ai laissé passer une chanson, elle était bonne… Mais après ça, wo là! Mes chats troublaient de plus en plus et je me disais que je ne devais pas être la seule à trouver ça un peu fort.

Mais personne n’a bougé, personne n’est allé cogné… encore l’individualisme à son extrême qui permet aux Américains de faire ce qu’ils veulent tout le temps et penser qu’ils sont seuls au monde. Les Américains ont peur de leurs voisins, ils ont peur de dire que quelque chose les dérange… Partez-moi pas là-dessus, ça va finir par être méchant!

Finalement, je me suis décidée. Je suis allée cogner chez mon voisin d’en bas. Sa musique était tellement forte qu’il m’a fallu cogner à trois reprises pour qu’il l’entende… et il l’a entendu parce que j’ai cogné entre deux chansons…

Il ouvre la porte, avec un poids dans les mains, visiblement en train de s’entraîner, en demandant : “Est-ce que c’est trop fort?” DAH!!! OUI IMBÉCILE! Qu’est-ce que tu penses? Ou plutôt à quoi tu penses en mettant ta musique forte de même dans un complexe de 300 logements!!!

Je lui ai dit que je travaillais de la maison et que je ne pouvais pas travailler dans ces conditions-là. Il ne s’est pas excusé et a fermé la porte brusquement…

Quelques minutes plus tard, il quittait l’appartement en claquant la porte avec sa musique jouant sur son Ipod sans écouteurs. Non mais quel con sans aucun savoir-vivre et aucun respect pour l’autre.

Publicités