Violence conjugale… la suite

Parce que les événements se sont bousculés aujourd’hui… Vous avez été nombreux à réagir à cette histoire, c’est pourquoi je vous en donne des nouvelles.

Mercredi matin, 8h, un policier du comté de Ventura est venu nous parler. Il a dit que l’homme est recherché pour d’autres crimes, qu’il est dangereux. Le policier a donné sa carte, avec un numéro de cellulaire. Il nous a conseillé de l’appeler si jamais l’homme revenait dans les parages… pour notre sécurité.

Je dois avouer que depuis l’épisode que l’homme est entré dans l’appartement, je ne me sens pas nécessairement très en sécurité… Je barre mes portes, je sors de l’appartement avec précaution… bref, je crains de le voir revenir à la charge… vers moi cette fois-ci. Mais il semble que la police le cherche intensivement…

D’ailleurs, une autre bonne nouvelle… les services à l’enfance s’intéresse finalement à cette histoire. J’ai parlé à un détective aujourd’hui qui s’inquiète du sort des enfants. J’ai raconté tout ce que je savais et mes impressions. Il m’a promis que du support psychologique sera disponible pour les enfants et que la garde des enfants n’est pas garantie à la mère pour le moment. J’avoue qu’après avoir vu les yeux effrayés de Angie, 8 ans, lorsque son beau-père a poursuivi sa mère dans les escaliers… tout ce que je souhaite c’est que ces enfants vivent en sécurité avec de l’amour et de l’attention. N’est-ce pas ce que tout enfant sur la terre mérite lorsqu’il vient au monde?

Et j’ai rencontré la mère aujourd’hui… Il semble qu’elle a repris l’appartement. Elle semblait tellement résiliée… comme si rien ne s’était passé. J’en était même choquée de sa résilience. Comme si elle n’avait pas été secouée par cette situation. Lorsque je lui ai demandé comment allait les enfants, elle a répondu qu’elles étaient correctes, elles sont allées à l’école hier et aujourd’hui.

Mais j’ai des doutes, de gros doutes… Parce que la mère n’était pas sincère… Une impression, une petite voix me disait qu’elle cachait quelque chose… Et quand je suis redescendue dans le stationnement pour aller à l’épicerie, la voiture de l’homme était de retour… La voiture que j’ai décrite plusieurs fois aux policiers, celle que je craignais revoir. Lorsque je suis revenue de l’épicerie, un homme costaud se tenait à côté. Est-ce que c’était lui? Aucune idée… j’avais beaucoup trop la chienne pour regarder. J’ai monté les escaliers la tête baissé à une vitesse record… Cette histoire n’est pas terminée…

Publicités

2 réflexions sur “Violence conjugale… la suite

  1. My god, quelle histoire d’horreur!

    Tout comme toi, j’espère de tout coeur que ces enfants soient très bientôt en sécurité et entourés d’amour et de tranquilité… et que les autorités prendront sérieusement en main ce genre de situation!!

    Prends soin de toi, bella xxx

Les commentaires sont fermés.