La valse des autoroutes

Pour la première fois depuis notre arrivée, je me suis lancée sur les routes de la Californie. Depuis hier, j’ai l’autorisation de conduire la voiture de location qui sera notre voiture pour les quatre prochains mois. C’est une belle Mazda 5, très spacieuse qui peut loger jusqu’à six passagers.

notre voiture

Je dois dire que la première expérience s’est très bien déroulée même si je ne m’étais pas retrouvée derrière le volant depuis trois semaines. L’adaptation à une nouvelle voiture, plus longue et plus grosse que ma Civic sera graduelle mais j’ai confiance 😉

Sur les autoroutes ici, les gens ne comprennent pas l’utilité de la voie de gauche. Les gens roulent à leur vitesse dans leur voie. S’ils roulent à 90 km à l’heure dans la voie de l’extrême gauche, ils ne se rangeront pas si quelqu’un de plus rapide arrive derrière. Et là commence la valse des autoroutes.

Lorsque la valse implique quatre voies et même parfois cinq (lorsqu’une sortie s’annonce), les pirouettes deviennent plus risquées! Mais les risques sont calculés malgré le nombre de voitures sur les routes de L.A. Bien qu’il y ait des accidents ou accrochages tous les jours dans la grande région de L.A. (normal selon les probabilités dues au nombre), je dois admettre que rien ne surpassera les risques d’être dans un accident en Chine!!!

Donc le choc de la valse des autoroutes à L.A. n’a pas été si grand, nous étions préparés au pire: LA CHINE!

Advertisements

Une réflexion sur “La valse des autoroutes

Les commentaires sont fermés.