Visite à Malibu

Première journée de tourisme à L.A., nous avons décidé d’explorer la côte et ses collines. En partant de Simi Valley, nous avons traversé les montagnes de Santa Monica pour se retrouver à Malibu. Pour s’y rendre, nous avons emprunté la route 27 qui traverse le Canyon de Topanga. C’est une route sinueuse digne des Alpes qui nous mène à travers ces montagnes couvertes de brousailles. D’ailleurs, c’est lors de cette balade que j’ai compris comment les feux de brousailles peuvent devenir très dangereux pour la population de ces collines. C’est que beaucoup de gens habitent dans les canyons mais aussi à flanc de montagne, avec une vue époustouflante sur l’océan ou encore sur la ville.

Dans ces montagnes bordent l’océan Pacifique, la vue est vraiment magnifique. Il est difficile de croire qu’une des plus grandes villes du monde se situe à moins de 25 kilomètres. Les maisons juchées sur ces montagnes démontrent le luxe que cette ville peut accueillir…

J’ai aussi compris pourquoi Los Angeles était une ville si polluée. Les montagnes tout autour de la ville emprisonne le smog. Cet effet de bol rend la circulation de l’air si difficile que même le vent ne peut arriver à déplacer l’air chargé de particules. La pluie aide mais comme il ne pleut que très rarement (en moyenne environ 10 centimètres en hiver et moins de un centimètre en été), elle ne peut pas arriver à laver toutes les particules de l’air.

Pollution in L.A.

Arrivés sur la Costal Highway, la route qui longe le Pacifique, c’était le summum!! Enfin la vue du Pacifique, ce dont je rêvais depuis si longtemps! À perte de vue, l’eau d’un bleu profond vient s’éteindre sur des plages de sable fin. Nous étions arrivés à Malibu, l’emblème du superficiel californien. Comme c’est l’hiver, très peu de surfeurs s’aventurent dans les vagues, l’eau étant plutôt frisquounette…

Après quelques kilomètres sur le bord de l’océan, nous sommes retournés dans les montagnes à la hauteur de l’Université Pepperdine, une université chrétienne très reconnue. Nous nous sommes retrouvés près de Mulholland Highway, qui mène à Mulholland Drive, une route panoramique qui traverse les montagnes de Santa Monica jusqu’à Hollywood. Cette route a été construite dans les années 1920 pour donner accès à la plage aux résidents de la ville. Maintenant, cette route est une des plus prestigieuses et de nombreux célébrités possèdent une maison au sommet des montagnes, seulement accessibles par cette route. Nous avons pu entrevoir la barrière menant à l’entrée de garage de Jack Nicholson… Faut pas trop en demander 😉

Cette balade sur Mulholland Drive nous a mené jusqu’à un observatoire où on peut admirer le fameux signe Hollywood, juché sur la montagne Lee. Ce signe érigé dans les années 1920 se voulait au départ un outil de promotion pour le développement immobilier. Il était alors écrit Hollywoodland. On a transporté les immenses lettres sur le dos de chevaux et de mules… Dans les années 1970, le signe tombe en ruine. C’est alors que des groupes pour sauver ce signe, devenu un emblême, ont réussi à amasser assez d’argent auprès des gens qui habitent le secteur pour le restaurer. Depuis ce temps, de nombreux touristes viennent admirer ce signe chaque année.

Hollywood sign

En descendant vers le centre-ville de L.A., nous avons croisé Hollywood Boulevard, que nous avions déjà exploré l’an passé. Un peu plus loin, nous avons emprunté Sunset Boulevard, célèbre artère de L.A., jusqu’à la plage. Cette balade d’environ 30 km nous a permis d’admirer les demeures luxueuses (plutôt les arbres cachant les demeures luxueuses) des secteurs de Beverly Hills, de Bel Air et de Brentwood. Nous avons vu plusieurs personnes vendant des cartes routières des maisons de stars… mais nous avons préférés nous abstenir! Ces secteurs sont les plus selects de la région de Los Angeles… c’est un peu indécent… surtout en pensant à la situation économique qui sévit présentement aux États-Unis… un taux de chômage à 8,1 %, du jamais vu en 25 ans.

De retour sur la côte, nous nous sommes dirigés vers Santa Monica, une communauté activiste contre le développement agressif de la côte et pour la conservation de la nature. Santa Monica, sur Ocean Drive, ressemble beaucoup à Miami Beach avec son architecture Art Deco et ses hôtels aux couleurs pastels. Les palmiers hauts de 10 étages bordent cette route… Vraiment, la vue est encore mieux que dans les films!!!

Pour terminer cette journée de découvertes touristiques, nous nous sommes arrêtés chez Dukes, un restaurant hawaiien très en vogue de Malibu. La vue de la salle à manger est spectaculaire. Nous avons rencontré un ancien collègue de travail de Charles, Brendan, qui a déménagé récemment en Californie. Un « beach drink » a terminé cette fantastique journée.

Beach drink

En bonus… Le soleil couchant sur l’océan Pacifique… une vue vraiment… je n’ai pas de mots… La cerise sur le sundae…

Sunset in Malibu

Publicités

6 réflexions sur “Visite à Malibu

  1. My god!!!

    c’est hallucinant ces photos…c’est dont merveilleux de pouvoir mixer travail et tourisme 😉 Je suis vraiment très contente pour toi Mariève!

    Bisouxx
    Marianne

  2. Ah, trop dûr les photos! Et dire qu’il tombe un petit centimètre sur Montréal today 😦

    Profites-en pour nous!

  3. Quel beau coucher de soleil! Mais ce qui est exceptionnel, c’est ta photo en avant-plan! Vraiment magnifique!

Les commentaires sont fermés.