L'art de manger… à la chinoise

Première journée à Shenzhen, seule… Un réveil au Starbucks pour visiter quelques connaissances rencontrées à l’automne. Midi sonne, et la faim me tenaille. Pas question de manger du Subway, du McDo ou toute autre bouffe d’origine occidentale, je chiale depuis 6 mois que je m’ennuyais de la vraie bouffe chinoise…

Encore faut-il que je trouve un restaurant où je pourrai commander et me faire servir sans trop de peine… Parce que pour un Occidental en Chine, il est beaucoup plus facile de manger occidental (quoique plus coûteux). Les serveurs parlent anglais, les menus sont traduits… Mais les restaurants chinois n’ont parfois même pas de menu avec des photos!

Donc je me promène, errant à la recherche d’un restaurant… Mon baragouinage chinois me permet de demander si le restaurant a un menu en anglais… Victoire, celui-ci a des photos pour illustrer la nourriture… Par contre, il faut faire attention, dans ces restaurants, on ignore quelle viande on mange… Mais bon, j’avais vraiment faim!

Il faut aussi savoir qu’un Occidental seul à une table d’un restaurant chinois suscite beaucoup de curiosité chez les Chinois… Des sourires timides, une fixation presque inconfortable… Il faut savoir gérer les regards des autres… Ce dont je ne m’habituerai jamais ici…

Pour les Chinois, les repas sont des événements sociaux dans des endroits bruyants… Ils ne sont que très rarement seul dans un restaurant. D’ailleurs, dans les grands restaurants chinois ici, les tables rondes ont 6 ou 8 chaises, avec un plateau tournant au milieu. Aller au restaurant c’est une grande fête à laquelle toute la famille et les amis devraient participer.

Mais la politique de l’enfant unique et le modèle plus individuel des grandes villes chinoises ont raison maintenant de ces grandes tables dans les restaurants. Maintenant, de plus en plus de restaurants offrent aussi des tables à deux, modèle du couple professionnel sans enfant qui bosse 15 heures par jour dans l’usine du coin. Le seul moment où le couple se retrouve, c’est au restaurant le temps d’avaler quelques bouchées avant d’aller dormir dans le dortoir, les hommes séparés des femmes…

Advertisements