Des ruines du Moyen-Âge

Le samedi, nous voulions sortir de la ville pour aller voir un peu d’histoire. Nous nous sommes rendus à Ayuthaya, l’ancienne capitale du royaume de Siam. On y retrouve des ruines de temples datant du 15e siècle. C’était assez impressionnant de voir la grandeur de ces temples, souvent construit par le nouveau roi, fils du roi décédé, en son honneur.

Nous avons loué des vélos et parcourus la ville en pédalant. Beaucoup moins fatigant que marcher, et surtout on a pu voir plus de choses! On a même vu une genre de fête au centre du village pour célébrer le festival Loi Krathong, ou l’Action de Grâce à la rivière. Il était possible de faire un tour d’éléphant… mais encore un attrape touriste que nous refusons de faire! Il y avait un marché et des activités pour les enfants.

Nous avons cassé la croûte dans un petit restaurant allemand. Charles a même pu baraguiné un peu d’allemand avec le propriétaire. Un Wiener Schnitzel pour Charles (comme il les adore) et une saucisse au curry pour moi. Avec une bière chaque, le total de ce dîner s’élève à 230 Baht, environ 6,50 $ CAD.

Nous nous sommes rendus à Ayuthaya en train… mauvaise idée malgré que nous avons pu expérimenté la chose… Le train quittait la gare centrale de Bangkok à 9h20. Sur le billet, il était inscrit que l’heure d’arrivée à Ayuthaya était 11h30, alors que l’homme au comptoir nous disait que le trajet était d’une heure trente. Finalement, nous avons dû voyager pendant trois heures pour arriver finalement à Ayuthaya. Pour une raison qu’on ignore, le train a dû attendre une heure dans un petit village au nord de la ville de Bangkok.

Ainsi, il n’était pas question de retourner à Bangkok en train. Nous avons donc pris l’autobus, air climatisé et confort inclus! Une heure trente plus tard, nous étions à la station de Skytrain (un genre de métro au dessus de la ville) Mo Chit. Un taxi nous a ramené, de peine et de misère à l’hôtel.

Il faut savoir que les taxis à Bangkok sont fort pour vouloir faire plus d’argent avec les touristes. Il est très fréquent pour les taxis d’offrir un prix lorsqu’on dit la destination. Il faut alors insister pour qu’il parte le compteur, sinon, il faut en trouver un autre. Mais on le savait donc on était sur nos gardes. Lorsque nous avons pris le taxi, nous lui avons montré sur la carte où se trouvait notre hôtel, mais comme tout bon asiatique qui se respecte, il ne savait pas lire la carte. Il nous a déposé à un autre hôtel. On était un peu perdu…

Finalement, on a dû trouver un autre taxi qui accepte de partir son compteur. Il ne savait pas plus où était notre hôtel. Un peu tannés, nous sommes arrivés à l’hôtel un peu plus d’une heure plus tard.

Le temps d’une douche et nous étions repartis pour voir ce fameux festival de remerciement à la rivière. Il fallait avant tout remplir notre estomac qui criait famine. Nous avons mangé dans un petit resto Thaïlandais délicieux à l’ambiance jazzé dans le quartier Banglamphu, Hemlock. Nous avons mangé au son de Rod Stewart! On avait un peu trop commandé, le menu était tellement diversifié qu’il était vraiment difficile de faire un choix. Nous avons mangé comme des rois, vin inclu pour moins de 50 $ CAD. En fait, le vin était aussi cher que le repas pour deux!

Un saut à la rivière pour voir ce festival. Les Thaïlandais remercient la rivière en lui offrant des petits bateaux faits à partir de feuilles de bananiers, de fleurs et de pain. On y insère une chandelle au milieu au bateau et on le laisse partir à la dérive. Lorsque nous sommes arrivés, on a constaté beaucoup de déchets dans la rivière. C’était un peu triste de voir comment le festival, avec une si belle signification, finit par polluer la rivière…

Ensuite, il fallait bien au moins une fois, aller voir ce dont avait l’air de Red Light District de Bangkok. Nous sommes allés dans Patpong, un des trois districts où les bars de danseuses et de travestis sont autorisés. C’était complètement ridicule!! Beaucoup de monde, un marché en plein milieu de la rue et chaque côté de la rue, les bars. Des hommes accrochent les hommes dans la rue pour les faire monter dans les bars. Charles se sentait vraiment mal, trop de monde tirait son chandail pour l’attirer dans les bars. Et une fois à l’intérieur, la bière est 6 $ CAD chaque et les filles ne dansent pas, elles se dandinent à peine. Elles quémandent de l’argent à tous les cinq minutes pour des shows… Bref, une déception!

Une autre journée bien remplie, un tuk-tuk nous a ramené chez-nous car tous les taxis ne voulaient pas nous embarquer au compteur…

Publicités