La Cité des Anges

Bangkok, ou Krung Thep en Thaïlandais qui veut dire la cité des anges, est une ville magnifique, avec ses nombreux temples dorés et ses canaux. L’air est toujours remplie de cette odeur enivrante, celle des orchidées et du jasmin. L’ambiance y est tellement relaxante que, même en ville, il est facile de décrocher.

Pendant ces quatres jours, nous avons pu admirer la beauté de la décoration thaïlandaise, de ses fioritures dorées dans les temples et des fleurs colorées que l’on retrouve partout.

Nous sommes arrivés jeudi soir, pour ne pas dire vendredi matin. Nous sommes arrivés à l’hôtel à 3 heures du matin. Situé dans le Chinatown, le Grand China Princess était très bien, très agréable et surtout bien situé. À 5 minutes en taxi de la gare de train, 5 minutes de tuk-tuk de la rivière, c’était l’emplacement idéal pour faire le tour de Bangkok en peu de temps.

Les tuk-tuk sont des motos à trois roues avec un banc comme une calèche. Tu peux te promener dans la ville partout, c’est rapide et efficace… surtout dans le trafic. Mais gare aux coeurs sensibles, faire du tuk-tuk est un sport de vitesse et peut s’avérer dangereux… pas sûre que notre assureur aurait apprécié!

Vendredi, nous avons visité le Grand Palais de Bangkok. C’était la résidence du roi à l’époque. Maintenant, le roi habite dans un autre palais plus éloigné du centre de la ville. Hé oui pour ceux qui l’ignorait, la Thaïlande est une monarchie.

Situé dans le quartier royal, Rattanakosin, le Grand Palais est immense et s’étend sur plusieurs pâtés de maison. Difficile de s’y retrouver, nous avons simplement marché dans tenter d’en faire le tour. Nous avons visité le temple adjacent, Wat Phra Kaeo, contenant le Bouddha d’émeraude, l’un des trésors les plus précieux aux yeux des Thaïlandais. Il est fait de jade et non d’émeraude par contre. Mais les gens qui l’ont trouvé pensaient à l’époque que c’était de l’émeraude.

L’architecture thaïlandaise est vraiment impressionnante avec ses démons sculptés gardant les tours comme nos gargouilles gardent nos églises. Tout est doré. On peinture même les fresques avec de la poudre d’or 24 carat. Lors de notre visite, nous avons pu admirer le travail de ces restaurateurs de fresques murales.

La journée se poursuit dans un autre temple, Wat Pho, où on retrouve le Bouddha couché le plus gros au monde. Ce symbole indique le Bouddha dans une position lorsqu’il approche le Nirvana. Ce Bouddha vraiment tellement immense! Dans ce monastère, on retrouve aussi l’école de massage traditionnel thaïlandais. C’était l’endroit de la première université de Bangkok.

La faim nous tenaillait, nous avons pris le taxi-traversier sur la Mae Nam Chao Phraya pour se rendre dans une autre section de la ville, celle des backpackers nommée Banglamphu. Cet endroit est rempli de jeunes s’arrêtant en Thaïlande lors d’un périple indéfini. Au marché, on vend de la musique techno, on peut se faire faire des rastas, on vend des trucs de Bob Marley… vous imaginez le reste! Une bière dans un restaurant de ce quartier: 50 Baht… ce qui vaut 1,50 $ CAD. Les marchands offrent aussi la possibilité aux backpackers de racheter les biens que les voyageurs n’ont pas besoin pour se rendre dans une autre destination. Ainsi, on peut retrouver des sacs à dos, des sacs de couchage, des Lonely Planet ou autres livres de voyage et tous les produits essentiels au voyage.

Nous avons mangé du curry, la spécialité thaïlandaise dans un petit resto du coin, le Roti-Mataba. Le curry est une genre de sauce épicée avec de la viande et quelques légumes, aromatisée de lait de coco. C’était très bon! Pour les amateurs de thé, le thé Thaïlandais vaut la peine. C’est un thé au lait condensé. Très sucré, on le sert chaud ou froid, mais en Thaïlande, tu le veux froid! Il fait encore au-dessus de 30 degrés tous les jours, en novembre. Alors imaginez en juillet! Ça doit vraiment être horrible… (car lorsque c’est trop chaud et humide, moi j’aime mieux être à l’air climatisé!).

Du port de Phra Atit, nous avons loué une embarcation traditionnelle thaïlandaise pour se rendre dans les canaux qui sillonnent la métropole. Jusqu’à 20 personnes peuvent embarquer dans ces bateaux, mais nous étions juste deux! Une belle balade à travers un dédale de petits cours d’eau nous a permis de voir la vie des Thaïlandais à sa plus simple expression. Les maisons sont faites de morceaux de tôles, de bois et de restants d’affiches publicitaires. La majorité sont montées sur pilotis puisqu’elles sont directement construites sur l’eau.

Beaucoup de gens restent sur leur balcon, saluant les touristes qui sillonnent ces cours d’eau. C’est une belle façon de voir autre chose que la ville, en restant à Bangkok.

De retour au port près de l’hôtel, nous voulions essayer la piscine. Mais comme le soleil dormait déjà depuis quelques heures, l’eau était froide… À peine mouillés, nous sommes resortis, frigorifiés! Il était temps pour un bon souper. Le restaurant de l’hôtel offrait une vue panoramique de la ville avec ses fenêtres tout autour et surtout sa base pivotante. On a pu faire le tour de la ville en mangeant!

L’estomac rempli, nous sommes allés au marché de nuit Suan Lum. Ce marché est tout simplement immense! Un labyrinthe de petits kiosques vendant des souvenirs thaïlandais, des faux sacs de marque (probablement fait en Chine), de même que des massages thaïlandais. Mais attention, les massages avec de l’huile sont souvent à connotation sexuelle, donc ne jamais demander de l’huile à massage car vous devrez payer un surplus assez considérable!!!

Un tour de tuk-tuk pour retourner à l’hôtel… un peu de sensation forte de temps à autre, c’est bien amusant! Après une journée bien remplie, nous avons très bien dormi!

Publicités