Prise au piège…

J’ai bien fait de rejeter la sortie aujourd’hui… Il est 9h30 mercredi matin… Le typhon Fengshen nous asaille depuis seulement quelques heures. La ruelle qui donne à notre hôtel est inondée, l’eau monte considérablement depuis les dernières heures. Pour marcher, il faut s’attendre à avoir de l’eau jusqu’à la mi-mollet. Le boulevard en face de l’hôtel est aussi inondé, les voitures passent au compte-goutte, de peur de rester prises dans l’accumulation d’eau, qui s’élève presque jusqu’en haut de pneus.

Les piétons tentent tant bien que mal de traverser les rues inondées. Les cyclistes pédalent dans l’eau, un enfant de deux ou trois ans avait de l’eau jusqu’à la taille.

Il ne semble pas que la pluie cessera bientôt… La pluie est aussi forte et reprend de la vigueur toutes les 30 minutes.

C’est une vision que je ne croyais jamais voir de mes yeux ici à Shenzhen. Les accumulations d’eau sont assez impressionnantes, considérant que le quartier de Nanshan (où nous habitons) est un des quartiers les plus récents de la ville avec des routes bétonnées et des systèmes d’évacuation de l’eau. L’Université de Shenzhen fait partie de ce quartier très populaire pour les jeunes professionnels…

Même à Montréal, avec la pluie qui tombe, il y aurait des inondations. C’est le déluge!

Publicités