La notion de recyclage

Alors que les écologistes du monde entier sont tournés vers la Chine, la blâmant de tous les maux causés par la pollution; le recyclage en Chine semble plus efficace que partout ailleurs dans le monde. Je viens tout juste d’écrire un article qui paraîtra dans Jobboom dans les prochains mois, concernant le recyclage des produits électroniques. Oui les risques pour la santé des travailleurs sont élevés et l’environnement en souffre également. Par contre, qu’arriverait-il si la Chine soudainement arrêtait d’accueillir les cochonneries des pays occidentaux?

Ici le recyclage à petite échelle n’est pas très encouragé, les statistiques pas très encourageante. Mais quand on voit les mendiants quémander pour ta bouteille d’eau qui n’est pas encore finie, on a là quelque chose de très intéressant. Hé oui, ici le système de recyclage s’opère par des gens qui n’ont pas beaucoup d’argent ou qui désirent faire de l’argent en ne travaillant pas dans une manufacture. Ces petites entreprises souvent familiales (pour les plus organisées) et fouillent les poubelles publiques à la recherche de matériaux recyclables. Ainsi, ils se promènent avec des montagnes de plastiques, de cartons et autres matières recyclables empilées sur un chariot. Les plus efficaces pourront vivre de cette entreprise non déclarée auprès du gouvernement. Les matières sont vendues à des grossistes qui les vendront aux manufactures qui ont besoin de matières premières pour opérer. C’est le cercle de la vie manufacturière, à sa plus simple équation.

En Occident, nous avons besoin de payer des gens pour ramasser nos poubelles et notre recyclage. C’est une profession dégradée par la majorité des gens. Qui a toujours rêvé que son fils deviennent vidangeur? Alors qu’ici, le recyclage fait partie de leur quotidien. Les gens recyclent ici non pas par éducation concernant l’avenir de la planète… mais parce que c’est payant et ça coûte moins cher que de produire des matières à partir de rien. L’environnement ne s’en porte que mieux! Si la Chine le fait à petite échelle, imaginez ce que les pays développés pourraient faire pour sauver de l’argent…

Qui a dit que d’avoir des pratiques environnementales nobles coûtaient cher?

Advertisements