Plus que trois jours

Plus que trois jours avant de se geler les fesses à pelleter comme des malades… vu comme ça je dois avouer que ça ne me tente pas vraiment de retourner!

Les derniers jours ont été très occupés, un genre de tourbillon qui tourne de plus en plus vite et qui finira par l’aboutissement de notre périple au pays des oiseaux de proie. Nous avons appris beaucoup de ces oiseaux de proie. Certains étaient plus sauvages que d’autres mais nous avons réussi à nous faire accepter dans leur nid.

Les aventures quotidiennes nous ont diverti (et probablement vous aussi) et nous avons appris à vivre différemment, à voir la vie différemment. Il sera certainement impossible d’ignorer cette expérience, notre perception des choses est définitivement changée. Ce n’est en soit pas nécessairement une mauvaise chose, seulement une expérience de plus à ajouter aux différentes déjà acquises.

Je ne verrai plus les produits faits en Chine de la même façon. Après avoir vu les manufactures de vêtements derrière chez-moi, et les gens qui y travaillent; il est plus facile d’apprécier ces produits. La majorité des travailleurs sont des jeunes âgés entre 20 et 30 ans, cherchant l’espoir d’un avenir meilleur dans une des plus grandes villes de Chine, Shenzhen. Ces jeunes gens espèrent un jour gagner assez d’argent pour vivre un rythme de vie similaire à ceux des pays occidentaux, représentés par les publicités et les films étrangers. Or, la majorité seront désillusionnés bien avant avoir réussi cet exploit.

Les travailleurs plein d’espoir arrivés il y a dix ans à Shenzhen dans le but de faire de l’argent sont encore à travailler pour des salaires minimes dans des conditions qui ne garantissent aucune sécurité. Ils n’auront droit qu’à un enfant et devront rester dans les dortoirs ou encore dans des appartements à l’autre bout de la ville.

Par contre, ces conditions ne sont pas si difficile considérant que la vie serait encore plus difficile s’ils ces gens étaient restés dans les campagnes chinoises encore sous-développées. C’est qu’en Chine, les villes représentent la richesse du pays mais les campagnes démontrent que le pays n’est pas encore un pays développé et qu’il reste encore beaucoup de choses à faire pour y arriver.

Advertisements