Visite à l'orphelinat

Cette première visite a été très difficile pour le moral. Les enfants ne sont pas tous en santé, au contraire. Plusieurs sont lourdement handicapés, et c’est la raison pour laquelle ils sont à l’orphelinat. Leurs parents les ont abandonnés (même si cette pratique est illégale en Chine) en espérant avoir un autre enfant, en santé cette fois. Les coûts médicaux pour des opérations ou des suivis sont très dispendieux en Chine. C’est pourquoi beaucoup d’enfants avec des sévères fentes palatines (plus connues sous le nom de bec-de-lièvre) se retrouvent à l’orphelinat. D’autres ont les pieds tellement croches qu’ils marchent sur leurs chevilles.

À l’orphelinat, on ne fait pas la différence entre les enfants malades et les enfants handicapés. C’est pourquoi beaucoup d’enfants handicapés ne survivent pas. Certains enfants sont tellement malades qu’ils n’ont que la peau sur les os, du sang à la bouche, souffrant seuls dans leur petit lit en attendant la mort. Cette vision d’horreur m’a écrasé le coeur. Trop fagiles et trop malades pour être pris, ils ressemblent à ces réfugiés des camps de concentration nazis pendant la WWII. Ce ne sont que des êtres fantômatiques dont l’image, je vous le garantis, restera à jamais dans ma mémoire. Et à chaque fois que je les vois, mon coeur se serre, j’ai la chair de poule…

Malgré tout, beaucoup d’enfants sont en santé à l’étage supérieur. Mais ils leur manquent une chose… l’amour d’un être humain qui leur permettra de se développer normalement. Une fondation américaine, Half the sky, a permis à l’orphelinat d’avoir des jouets pour les enfants, d’aménager des salles de jeux et d’embaucher des grands-mamans! C’est le nom qu’on donne à ces femmes, des Chinoises de la région, qui viennent six jours sur sept s’occuper de 2 ou 3 enfants. Elles les changent, les nourissent, les amusent… Par contre, elles s’occupent beaucoup des 18 à 36 mois, et très peu des bébés.

À l’orphelinat, petits garçons et petites filles, on n’y voit pas vraiment la différence. Les enfants sont rasés car il est plus facile de les garder propre, moins de travail pour s’en occuper. Par contre, il est facile de constater en les changeant que la majorité sont des filles. Les couches ne sont que les linges pliés tenus par un élastique de couture. C’est un mal pour un bien car comme l’urine passe à travers, les nannys peuvent voir plus facilement quand c’est le temps de les changer, les pantalons sont mouillés.

Aujourd’hui, j’ai endormi une petite fille de quatre mois en la berçant doucement. Malgré qu’elle soit en parfaite santé, sa petite tête est toute déformée pour être laissée souvent dans la même position dans son berceau. J’en suis venue les larmes aux yeux. En fait, j’ai beaucoup pleuré aujourd’hui. C’était une journée très éprouvante de voir ces petits êtres qui sont simplement nés dans le mauvais pays, dans la mauvaise famille…

Je dois être très prudente en parlant de cet orphelinat car la dernière fois qu’un journaliste clandestin s’est inséré dans ce groupe de femmes qui visitent l’orphelinat deux fois par semaine, l’orphelinat a fermé ses portes à tout étranger. Ce n’est pas un service à rendre à ces enfants qui ont vraiment besoin d’une simple caresse. C’est pourquoi il est interdit de prendre des photos à cet endroit et que je n’écrirai pas d’article sur le sujet. J’ai vu à quel point ces enfants attendent la visite de ces femmes qui donnent chaque semaine des caresses à tous ceux qui en veulent. Ça ne vaut pas la peine de menacer la relation fragile entretenue avec l’institution.

Ces enfants ont besoin d’amour, de caresses et de chaleur humaine. C’est très difficile de voir les retards de développement dus au manque de contacts humains… Je vous garantis que ce n’est pas gâter un enfant que de le prendre dans ses bras!! C’est la vie!

Publicités

2 réflexions sur “Visite à l'orphelinat

  1. Je ne suis pas déçue d’avoir gardé ma petite Élyse même avec sa fente palatine! Elle est la meilleure petite « grande fille » au monde!

  2. Ça m’a brisé le coeur en lisant cet extrait de ton séjour. Je suis vraiment chanceuse, j’ai eu une fille en santé mais je trouve vraiment désolant de voir que ça se produit. Je comprends que plusieurs pays n’ont pas les moyens que nous connaissons. Je trouve vraiment formidable que tu as entrepris une telle démarche.

    Je te lis chaque jour mais parfois le temps me manque pour t’écrire un petit mot. Tu es ma première lecture du matin.

    Ah oui, je voulais te dire Bon Jovi vient à Montréal le 14 novembre!!! Je vais les voir…

    Prends soins de toi. Un beau bonjour à Charles.

Les commentaires sont fermés.