Les transports en commun

Qui a dit que le système de transport en commun de Montréal était déficient? Hé bien mes chers amis, vous n’avez rien vu! Une lettre seulement devant un numéro d’autobus change le trajet. Il faut savoir tous les trajets d’autobus, écrits bien sûr en chinois!

Se retrouver dans ce système est presque impossible. Mais bon, c’est très amusant… il faut le prendre du bon côté, ça nous permet de faire notre exercice! Depuis que je suis arrivée mardi dernier, je marche au moins 20 minutes par jour parce que je me suis perdue! Mais au moins il fait beau, sauf aujourd’hui. La pluie n’a pas cessé de la journée. On dit qu’un typhon nous frappera d’ici la fin de la semaine, mais les alertes sont plus ou moins exactes selon mon professeur de mandarin.

Pour revenir aux transports en commun, il est très difficile de s’y retrouver car pour payer dans l’autobus, tu dois savoir ta destination en chinois pour payer selon la distance parcourue. C’est déjà toute une aventure! Vendredi soir, nous sommes allés au Shekou Seaworld, un genre de vieux-port très touristique. Pour se rendre, on a pris l’autobus 226. Pour retourner, on a attendu 30 minutes, l’autobus n’a jamais passé. On a fini par prendre un taxi! Dimanche, on prend la K204 pour se rendre dans le centre-ville. Pour revenir, on décide de prendre le métro jusqu’à la dernière station pour ensuite prendre la 204. Quelqu’un nous a dit de descendre pour prendre la 226 alors que l’autobus K204 nous amenait jusqu’à la porte… Il est très difficile de s’y retrouver, tellement, que de nombreux expatriés n’utilisent que des taxis car le système d’autobus n’est pas très logique!

Note à moi-même: ne jamais demander son chemin à un chinois pas capable de lire une carte!!!

Publicités