Êtes-vous heureux au travail?

Qui peut se déclarer heureux au travail? D’avoir trouvé la job parfaite et qu’il ne changerait jamais, même pour avoir un meilleur salaire?

Est-ce que le bonheur au travail existe? Selon vous, quels sont les facteurs qui amènent le bonheur au travail?

Quels sont les besoins que viennent combler le travail, outre celui alimentaire de payer ses comptes?

Pourquoi certains arrivent à trouver le job parfait et d’autres le chercheront toute leur vie? Est-ce que vous croyez que certaines personnalités acceptent mieux des conditions plus ou moins stimulantes que d’autres? Que certaines personnes sont plus résistantes à l’insatisfaction?

Questions existentielles direz-vous? Non pas vraiment, c’est plutôt en préparation de l’écriture d’un article sur le bonheur au travail.

Merci pour vos commentaires sur la question!

Publié par Mariève Paradis

Fille de mots, passionnée de plein air et mère de 2 tannants

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  1. En fait tu as juste a penser à moi dans ma vie d’avant (avant le 7 janvier 2008) et ma vie d’après! Et une grosse vache en moins! 😉

  2. Selon la majorité des psychologues, le bonheur au travail influe sur le bonheur dans la vie. Des écoeurantites à répétition peuvent définitivement jouer sur le moral et la satisfaction globale d’une personne. Lâche pas Julie et si tu vois que ton écoeurantite passe pas, parles-en à un professionnel!

  3. Bien moi, je crois que le bonheur au travail existe mais à différent degré. Certains réussiront à aimer leur travail jusqu’au tout dernier jour. D’autres auront tellement d’écoeurantite aigüe qu’ils changeront éternellement de travail!

    Aujourd’hui c’est pas une très bonne journée, je l’accorde. J’étais en voie d’obtenir ma permanence au travail. Et aujourd’hui, j’ai appris que la direction souhaitait obtenir une prolongation de ma probation car soit disant qu’ils sont incapable de m’évaluer! Alors, est-ce qu’aujourd’hui je suis heureuse d’être au travail? Et bien, non!!!

    Normalement, je tire une grande satisfaction de mon travail. Je suis secrétaire de programme à la Polytechnique. J’aime ce que je fais et je crois que je pourrais le faire jusqu’à ma retraite. Et je crois que ce qui me permettra de pouvoir le faire avec plaisir c’est que j’ai la chance de pouvoir changer de département.

    Bien entendu, les conditions de travail font que j’y penserais à deux fois avant de faire un changement majeur dans ma carrière. Est-ce que cela pourrait faire en sorte que j’endure mon travail même si je n’éprouve plus de satisfaction je crois que ça serait possible. Du moins… pour un temps!!!

    Moi, j’aimerais soulever une question. Est-ce qu’une accumulation d’écoeurantites peuvent avoir un impact sur une possible dépression? En tout cas, y’a des jours où elles sont tellement majeures qu’elles nous donnent juste le goût de retourner à la maison.

    Mais le bonheur au travail est propre à chacun et à la capacité d’apprécier les petites choses de la vie!!!

%d blogueurs aiment cette page :