Le mélange des genres

J’imagine que les gens seraient plus confortables si j’avais un beat (un sujet que je couvre en particulier) mais c’est le défaut de ma qualité, tous les sujets m’intéressent! Je suis polyvalente et je m’amuse à sauter d’un sujet à l’autre, d’un dossier à l’autre.

Certains commentaires sur ce blogue me font réfléchir. C’est ce que j’adore d’ailleurs de ce blogue, toujours sortir de sa zone de confort pour comprendre l’état d’esprit des gens. Je trouve ça très drôle qu’on fasse une aussi grosse histoire pour un couple de célébrités passant devant la file dans un aéroport. Je n’enlève rien à l’histoire qui demande des réponses. D’ailleurs la police de Montréal répond aux journalistes concernant ce cas.

Mais les journalistes produisent parfois des articles vraiment intéressants et d’intérêt public sans que personne ne lève le petit doigt… Ça été mon cas au début de l’année 2008 alors que je revenais de Chine. J’ai publié dans Jobboom l’histoire d’un travailleur dans un dépotoir électronique de Chine où les ordinateurs canadiens sont envoyés au « recyclage ». J’ai ensuite moi-même recyclé cet article pour me mériter une bourse en vulgarisation scientifique (Bourse Fernand-Seguin) sur les conséquences de ces activités de recyclage d’ordinateurs sur la santé des travailleurs. Hé bien, encore là, les médias traditionnaux n’en ont pas fait un cas. Une agence de presse en science s’est intéressée au sujet, mais ce n’est qu’une autre goutte pertinente dans la mer d’information.

Pourtant, c’est nos ordinateurs dont on se débarrassent qui se retrouvent dans ce trou de merde-là!

Non les médias préfèrent parler des célébrités et c’est parce que les gens veulent entendre parler des célébrités… À ceux qui ont commenté sur ce blogue en disant que cette histoire n’est que du potinage, dites-vous que les journalistes indépendants couvrent souvent plusieurs sujets dans plusieurs domaines diamétralement opposés. Donc avant de dire que tel journaliste n’écrit que des futilités, merci de consulter le travail de ces gens qui s’efforcent de gagner leur vie à trouver des histoires d’intérêt public chaque jour.

J’ai une chronique américaine toutes les semaines sur le portail de nouvelles MSN.ca

Voici quelques articles que j’ai fait dans les dernières années:

Retrouvez le plaisir au boulot – Affaires Plus Octobre 2009

La NASA fait des tests au Québec – Agence Science Presse Juillet 2009

Travailler à l’étranger, C’est pas chinois! – Jobboom Avril 2008

Dossier en trois articles sur le journalisme en Chine paru dans Le Trente, magazine des journalistes au Québec (collaboration bénévole)

Ombres Chinoises – Février 2008

La Grande Muraille de l’info – Mars 2008

Les Jeux de la Censure – Avril 2008

Advertisements

11 réflexions sur “Le mélange des genres

  1. Non Mariève, les gens ne seraient pas différents si tu avais un beat…La réalité est que les gens ne sont pas la différence entre les journalistes permanents et les journalistes indépendants. Ils pensent qu’on a les mêmes conditions salariales et conditions de travail…
    On nous catégorise donc rapidement et facilement…Et surtout on nous juge. Et je suis tellement d’accord avec toi. Quand on fait de bons papiers sur plusieurs sujets internationaux ou non, d’actualité ou non, moins « vedettes », personne ne nous remarque…Dommage, vraiment dommage. C’est la même chose quand on écrit un livre…

  2. J’ai fait des reportages sur d’ex-enfants esclaves dans des plantations de cacao en Afrique de l’ouest, sur les talibés au Sénégal, sur des enfants qui travaillent dans des mines d’or au Burkina, sur des tas de sujets sociaux en Asie… J’ai publié trois livres pour lesquels je me suis beaucoup investie… Ce qui a retenu l’attention? Une vidéo tournée à la blague dans mon sous-sol pour un concours de shopping. Faut pas chercher à comprendre.
    Je me dis qu’on peut aussi profiter de buzz de ce genre pour attirer l’attention sur des causes qui nous tiennent plus à coeur… 😉

    1. Merci Marie-Julie, c’est exactement ce que j’ai fait aujourd’hui 🙂 Et j’espère sincèrement que mon dossier sur la pénurie d’eau en Californie publié en mars dans Jobboom ait le même effet!! Je ne sais pas trop pourquoi mais j’en doute!!!

  3. Partout, il y aura toujours des jaloux et des fatiguants pour rabaisser les gens.

    J’adore ton travail, point. 🙂

    1. @V: Merci pour le commentaire. Merci aussi pour le lien vers votre blogue. Je le suivrai avec intérêt. Si vous venez près de Los Angeles ou Santa Barbara, faites-nous signe, on tentera de se rencontrer pour trinquer à l’adaptation californienne 🙂

      1. C’est drôle parce que c’est en lisant le blogue de Perez Hilton que j’ai pris connaissance de l’article par rapport à une certaine vedette… Ensuite, j’ai fait une recherche sur Google pour savoir mais qui est donc Mariève Paradis. Je croyais que c’était la même Mariève qui vient de publier le livre « La croute cassée » parce que c’est quand même rare les Mariève sans le E et le tiret… Anyway, je parle trop pour rien dire, mais c’est en suivant le lien du site de Perez Hilton que j’ai découvert le blogue de Mariève Paradis, et que j’ai pu voir à quel point certaines personnes peuvent être méchant dans leur commentaire… Sérieusement, je vous félicite pour votre travail.

  4. Bonjour,
    Je ne connais pas votre travail. Je vais lire maintenant votre blog… La première phrase qui m’a fait réagir est: « Je trouve ça très drôle qu’on fasse une aussi grosse histoire pour un couple de célébrités passant devant la file dans un aéroport. Je n’enlève rien à l’histoire qui demande des réponses. D’ailleurs la police de Montréal répond aux journalistes concernant ce cas. »

    Pour ma part si j’ai entendu parler autant de cette histoire, c’était en partie car vous en avez parler. On vous cite et vous entends sur plusieurs médiums. Oui les acteurs, artistes.. ont souvent des passes droits. C’est connu! et la raison: nous les mettons sur des pieds d’estales donc ils en profitent aussi un peu… Dans le journal de Montreal aujourd’hui, on vous cite en disant qu’ils auraient pu être escorté par un agent d’Air Canada ou de l’aéroport… Et que la population montréalaise devait pas être contente de voir que leur taxes sont utilisées pour escorter des vedettes! C’est un peu fort. C’est pas tous les jours que ça arrive. De plus, ce n’est pas comme s’il avait mobilisé plusieurs policiers pendant un quart de travail.

    Je trouve pour ma part ce cirque médiatique exagéré compte tenu qu’un policier a seulement voulu aider une actrice hollywoodiene et qui pour lui celui va lui faire un beau souvenir.

    1. @Marty: Si vous avez entendu parler de cette histoire, ce n’est pas parce que j’en ai parlé dans les médias. Les médias en auraient parlé de toute façon. C’est plutôt à cause de l’importance que les médias ont donné à cette histoire. Et les médias ont donné beaucoup d’importance à cette histoire pour une seule raison: LES GENS VEULENT SAVOIR CE GENRE DE CHOSE. Les médias sautent sur ce genre d’histoire parce que ça fait vendre de la copie, parce qu’il y a un intérêt de la population envers ce genre d’histoire. Donc plutôt que de me blâmer, questionner vos médias préférés qui se sont rués sur cette histoire. C’était leur choix éditorial de me téléphoné à 4h du matin pour me demander de commenter.

  5. Suite à la publication de l’histoire Berry sur votre blogue, j’ai lu votre article sur le travail dans un dépotoir électronique de chine et franchement, il est vraiment plus interressant… Je ne me suis pas trompée, votre plume est agréable! J’attends avec impatience le mois de mars… d’ici là je lirai vos archives…
    Longue vie!

    1. @Mélanie: Merci beaucoup pour votre commentaire. C’est ce genre de commentaires qui me pousse à continuer mon travail qui me passionne. J’espère que mon article sur la pénurie d’eau en Californie vous plaira!

Les commentaires sont fermés.